Passer à l'action

RAJAKO un programme qui soutient les Lémuriens de Madagascar

Publié le 28 avril 2017
Avec sa réputation de « paradis des naturalistes », Madagascar est doté d’une biodiversité incroyable, remarquable à l’échelle mondiale. Séparée il y a 165 millions d’années du vaste continent Gondwana, l’île a évolué comme hors du temps, en vase clos. Aujourd’hui son taux d’endémicité est très élevé : environ 80% des espèces animales et 90% de la végétation n’existent que sur l’île ! Les Lémuriens, endémiques de Madagascar, en sont le parfait exemple.

Une île en danger

Malheureusement, en l’espace de 40 ans, des dizaines de milliers d’hectares de forêts ont disparu et continuent de disparaître, laissant des sols nus et fragiles. La forêt malgache a ainsi perdu 50% de sa surface. Une situation due au niveau de pauvreté de la population et aux inégalités sociales qui contraignent les habitants à exercer des pressions toujours plus fortes sur leur environnement : la déforestation, le braconnage ou les cultures sur brûlis sont autant d’épées de Damoclès qui menacent l’équilibre fragile de ce hot-spot.

Rajako protège les lémuriens de Madagascar    

La culture sur brûlis décime la biodiversité malgache

C’est dans ce cadre aux enjeux imbriqués qu’intervient l’Homme et l’Environnement. Fondée en 1993 à Madagascar, l’ONG a pour objectif de préserver le milieu forestier et de lutter contre les pressions directes exercées sur les ressources naturelles et leurs espèces (notamment les Lémuriens). Elle participe également au développement durable de l’île par l’implication des populations riveraines et des associations locales. Depuis 2016, les projets de l’Homme et l’Environnement sont soutenus par le programme RAJAKO construit conjointement avec la Fondation de France, la Fondation Nicolas Hulot et le Parc de Branféré. Ce programme finance sur 3 ans des projets de conservation des primates et de leurs milieux de vie in situ. 

Comment restaurer les écosystèmes et protéger les Lémuriens ?

Avec l’appui du programme RAJAKO, l’Homme et l’Environnement gère plusieurs sites d’intervention sur Madagascar et a mis en place 5 types d’activités.

L’ONG maintien la prévention et le contrôle forestier grâce à des patrouilleurs et l’aide d’associations locales afin de lutter contre l’exploitation illégale des ressources naturelles. Des suivis participatifs sont également organisés afin de connaître l’effectif et le développement des Lémuriens et des plantes. Grâce aux pépinières de l’ONG, une campagne de reboisement des plantes autochtones a été réalisée. Afin d’améliorer la production des exploitations locales, l’Homme et l’Environnement s’est fixé pour objectif de produire 10 000 fruitiers diversifiés pour participer au développement d’une agroforesterie durable. En 2016, plusieurs espèces ont déjà pu être produites comme la cannelle, le poivre rouge ou encore le litchi. Enfin les membres de l’ONG mettent en place des outils de sensibilisation environnementale : dessins, projections de films, ateliers de sciences participatives et supports pédagogiques sont diffusés lors d’événements ouverts au grand public.

Lémuriens de Madagascar protéger par Rajako

Des premiers résultats encourageants

Sur 115 patrouilles réalisées en 2016, 1 014 infractions ont été relevées avec en tête la coupe illicite de bois. Les bénévoles et salariés ont déjà planté 59 968 jeunes plants de 84 espèces différentes, ce qui représente environ 12,59 hectares de zones dégradées. L’Homme et l’Environnement a également participé à la réalisation de l’Atlas des Lémuriens. Mis en place par l’Office National de l’Environnement, l’atlas sert d’outil de décision face aux investissements miniers et au changement climatique présentant des menaces pour les Lémuriens.

Bien que ces premiers résultats soient prometteurs, les solutions sont difficiles à mettre en place en raison des  enjeux étroitement liés. Ainsi, ces réserves expérimentales sont développées comme modèle de gestion de la biodiversité avec l’espoir que très bientôt, un fonctionnement autonome, local et favorable à tous sera établi.

Comment soutenir les actions de l’Homme et l’Environnement ?

  • En partageant le site du programme RAJAKO sur ses réseaux sociaux
  • En préférant un tourisme durable avec l’Homme et l’Environnement
  • En faisant un don à la Fondation Nicolas Hulot pour nous donner les moyens de poursuivre et intensifier notre action dans la démarche de préservation des primates dans leur milieu naturel.

 Programme Rajako

    


Dans les mêmes thématiques

BiodiversitéEcosystèmes