Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

« Pour une 6e République écologique »: allier démocratie et écologie




A l'heure où le modèle démocratique est en crise et de la lente prise de conscience des enjeux écologiques, la Fondation pour la Nature et l'Homme souhaite porter des solutions pour la revivification de notre démocratie à travers l'ouvrage « Pour une 6e République écologique ». 

Objectif: Avancer des propositions concrètes permettant à la démocratie d'être à la hauteur des enjeux écologiques et sociaux

Pour une 6e république écologique de Dominique Bourg


Entreprises, relevez le défi de la biodiversité - Un guide collectif à l'usage des acteurs du monde économique

En 2010, seulement 2 % des entreprises mondiales avaient tout juste commencé
à réfléchir à la biodiversité.
Conscientes du fait que la dégradation des écosystèmes
les mettrait en péril, ces dernières entrevoient la nécessité de bousculer leurs habitudes.
Cet ouvrage se propose d'accompagner les entreprises en offrant à leurs dirigeants
l'opportunité de relever plusieurs défis :

  • Défi culturel : repenser le rapport de l'entreprise au monde vivant, en comprenant sesliens de dépendance et d'impacts et en utilisant de nouveaux indicateurs plus pertinents pour le reporting.

  • Défi technologique : explorer l'éventail des innovations et des nouveaux marchés mis à disposition. L'ingénierie écologique, l'écologie industrielle, l'éco-conception... jusqu'à en faire des applications grandeur nature.

  • Défi organisationnel : acquérir de nouvelles compétences humaines et managériales induisant une coopération intelligente entre acteurs.

  • Défi institutionnel : offrir aux entreprises un cadre nouveau. Quelles innovations, touchant aux régulations, par la fiscalité, le droit, les normes, pourraient encadrer les comportements et permettre la transition vers une économie refondée où la destruction des écosystèmes serait lourdement pénalisée, tandis que son entretien ferait l'objet d'une gratification ?

Pratique et inséré dans la réalité, ce guide doit contribuer à inventer et faire connaître
de nouveaux outils économiques en phase avec le temps, au service des entreprises et
de leurs stratégies.

A propos de Naturparif

C'est l'agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France. Association loi de 1901, elle a été créée en 2007 à l'initiative de la Région Île-de-France et soutenue par l'État. Sa mission est de collecter les connaissances existantes, de les mettre en réseau, d'identifier les priorités d'actions régionales. Elle a également vocation à recenser les bonnes pratiques visant à préserver la biodiversité pour qu'elles soient plus largement utilisées. C'est une agence nouvelle dans sa conception, directement inspirée du Grenelle Environnement, et innovante également en tant qu'Observatoire régional entièrement dédié à la nature.


Entreprises, relevez le défi de la biodiversité - Un guide collectif à l'usage des acteurs du monde économique, de Naturparif, Victoires Editions, novembre 2011, ISBN : 978-2-35113-086-5, EAN : 9782351130865, 110 p., 12 €.

Pour aller plus loin :
Entreprises, particuliers, collectivités, associations : découvrez comment repenser vos activités pour qu'elles soient compatibles avec le fonctionnement de la planète, grâce à la formation en ligne ''La biodiversité au cœur du developpement durable'' développée par la Fondation pour la Nature et l'Homme.

 

Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
biodiversité
economie
écosystèmes
entreprises
naturparif

La FNH lance sa première formation ''La biodiversité au cœur du développement durable''



Entreprises, particuliers, collectivités, associations : découvrez comment repenser vos activités pour qu'elles soient compatibles avec le fonctionnement de la planète, grâce à cette formation en ligne proposée par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme (FNH).

Bannière Elearning FNH


Replacer le capital naturel au cœur de nos activités

40% de l'économie repose sur l'exploitation du capital naturel(1). 60% des écosystèmes sont dégradés ou en passe de l'être(2), pour une facture estimée à 7% du PIB mondial chaque année(3)... La liste des rapports scientifiques faisant état des dégradations subies par la planète ne cesse de s'allonger. Le constat est fait, reste à se concentrer sur les causes pour inventer des moyens en mesure d'inverser la tendance...

Pour assurer une durabilité à nos activités, le défi est donc bien de passer d'un système de prélèvement sans limites des ressources naturelles, à un système qui préserve les biens et services issus de la biodiversité, tout en permettant aux humains de répondre à leurs besoins fondamentaux. Il faut que chacun comprenne la nécessité et l'intérêt de passer d'une approche linéaire (extraire, produire, jeter) à une approche en phase avec le cycle de la nature (optimisation, recyclage, réutilisation).
Sources :
(1) : rapport Pavan Sukhdev sur l'économie des écosystèmes et de la biodiversité, 2008.
(2) et (3) : Millenium Ecosystem Assessment.

Envie d'agir pour la Nature ? A court d'idées? et si vous pensiez à l'écovolontariat

Avec le retour du soleil, nombreux sont les citadins qui ont une envie de VERT. Respirer, sentir cette nature qui renaît après l’hiver et se pare de ses habits printaniers donne des ailes... Plusieurs possibilités pour en profiter : la traditionnelle balade en forêt, le farniente sur les pelouses des parcs, les jeux de ballons avec les enfants...

Et puis, il y a l’écovolontariat. L’éco quoi ? L’ECOVOLONTARIAT
. Une manière ludique et utile de profiter de la nature tout en la protégeant. Jeunes, adultes ou retraités ; en famille, entre amis ou seul... tout le monde peut devenir écovolontaire, sans compétence particulière.


www.jagispourlanature.org

                      www.jagispourlanature.org

Comment choisir sa station de montagne de manière responsable ?


Peut-être faites vous partie des 20 millions de personnes qui se rendent dans les stations de montagne pour profiter des pistes enneigées ou des splendides espaces naturels?

Mais comment choisir sa station de manière responsable ?

Depuis 2001, l'association Mountain Riders (associations partenaires de la Fondation), oeuvre pour un développement durable en territoires de montagne tant auprès du grand public que des professionnels.

Pour vous aider à faire un choix responsable, l'association met à votre disposition l'Eco Guide des stations de montagne qui vous permet de voir les intiatives positives qui ont été mis en place dans les stations de montagne.

Eco guide des stations de montagne

Un focus est fait sur 7 thématiques (transport, énergie, aménagement, eau, déchet, social, territoires) qui pose très régulièrement problème dans les stations de montagne.
Vous trouverez également des conseils simples à mettre en oeuvre, des exemples d'actions, des témoignages , des quizz, des articles sur les problèmes rencontrés en montagne et  un bilan de 90 stations (dont 11 étrangères) sur les 7 catégories  pour vous aider à y voir plus clairs dans le choix de votre station !

Eco guide des stations de montagne

"Le transport est le domaine le plus impactant dans une station (60 %)"

Commentaires :
0
Posté par :
mariew
Dans :
Parlons solutions

Quel bilan 2011 pour l'environnement ?

Hausse des émissions de gaz à effet de serre, création de nouvelles aires marines protégées, effets du changement climatique, accident nucléaire à Fukushima... Peu de bonnes nouvelles ont marquée l'année 2011 en matière d'environnement. Dans un contexte de crise, quel bilan peut-on dresser de cette année ? Quels sont les grands enjeux pour 2012 ? Retrouvez Benoit Faraco, porte-parole de la Fondation pour la Nature et l'Homme dans l'émission la nouvelle édition sur Canal +, à revisionner en cliquant ici.

 

 

Les lauréats Coups de Pouce de la Fondation

Le 21 décembre, le jury Coup de Pouce s'est réuni et récompensé 11 projets de sensibilisation et d'éducation à l'environnement. Ces initiatives se traduisent par une incitation aux changements de comportements et une mobilisation pour la préservation de l'environnement.

Coup de pouce



Coups de projecteurs sur quatre projets lauréats :

Eduquer pour mieux protéger le site naturel de Morne-à-l'eau - Guadeloupe
L'association Evasion Nautique Mornalienne sensibilise les écoles et les centres de loisirs à la protection de l'environnement afin de faire perdurer les traditions, leur apprendre les bonnes pratiques et leur faire prendre conscience des richesses de leur île. L'association organisent des randonnées découvertes, des expositions et des débats sur les thèmes liés à la protection des espaces naturels de Morne-A-l'eau.

Evasion Nautique Mornalienne



Réseau d'échanges autour de l'agroécologie - Réunion
L'association ARTERRE créé un Réseau d'échanges autour de l'agroécologie ayant pour vocation la diffusion de savoir-faire, le partage d'expériences et la capitalisation de données pour mettre en place un jardin potager et du maraîchage performant, dans le respect de l'environnement. L'association met en place une banque de semences de variétés rustiques, qu'elle distribue aux membres du réseau qui le souhaitent.

arTerre

 

Que faire en cas de découverte d'un animal sauvage blessé? - Rhône Alpes
L'association Tichodrome  a ouvert un centre de sauvegarde de la faune sauvage en juillet 2011. Elle sensibilise le public aux impacts des infrastructures humaines (vitres, routes, fils barbelés) sur la faune sauvage, et sensibilise sur les gestes et comportements à faire ou ne pas faire lors de la découverte d'un oiseau ou mammifère sauvage blessé.

Tichodrome


Sentier pédagogique autour de la reproduction des arbres fruitiers, et des plantes potagères, sauvages - Paca
L'association "Liens, Enseignements, Sens et Autonomie"  réalise un  sentier pédagogique de 8 km de long autour de la reproduction des arbres fruitiers, et des plantes potagères et sauvages afin de sensibiliser à la reconnaissance des fruitiers, de leur porte-greffe sauvage, des plantes sauvages comestibles et médicinales qui nous entourent et donner les moyens au grand public de reproduire les graines des plantes potagères et des fruitiers, de maîtriser marcotte, bouture et greffe, afin de ne pas laisser cela qu'aux grandes industries de l'agro-alimentaire.

Autonomie


En savoir plus sur:
> Les soutiens nationaux et internationaux de la FNH
> Les projets lauréats de la FNH en vidéos

Commentaires :
0
Posté par :
PROKOP HAUTIA
Dans :
Parlons solutions
Tags :
coup de pouce
projets
soutien à projets
lauréats
initiatives de terrain

Le Rêve de Franklin, un roman de Michel Dessaigne

Au soir d'une vie au bilan décevant, H. se trouve pris entre un passé dans lequel il ne se reconnaît pas et des rêves où il voudrait se projeter mais qui ne débouchent pas sur ce qu'il en attendait.

Le rêve de Franklin

 

Deux femmes vont l'accompagner dans cette quête incertaine. L'une, qui se sait condamnée par la maladie, l'encourage dans son projet fou : relier, à bord d'un voilier, la mer de Baffin au détroit de Behring en passant par le Nord du Canada. L'autre, qui souhaite retrouver des années perdues à cause d'un drame familial, tente de l'intéresser à la construction d'une maison qu'elle faitbâtir pour eux mais où il ne trouve pas de place pour ses rêves. H. s'imagine sur les traces de John Franklin dont l'équipage mourut au XIXe siècle en tentant de découvrir le passage du Nord-Ouest.

A propos de l'auteur

Après des études de philosophie et de sciences politiques, l'auteur travaillera pendant plusieurs années dans les systèmes informatiques, puis s'orientera vers les systèmes de protection sociale et de santé comme consultant, enseignant et responsable associatif.

Roman. Le Rêve de Franklin, de Michel Dessaigne, Editions Persée, 3e trimestre 2011, ISBN : 978-2-35216-934-5, 240 p., 19,50 €.

Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
Nature
découverte
rêve
aventure
quête
paysage

Vivre sans huile de palme, c’est possible, il l’a fait !

Matière grasse bon marché, la palme est partout, de l'alimentation aux cosmétiques. Or sa culture met en péril la forêt tropicale. Adrien Gontier, doctorant de 25 ans à l'Université de Strasbourg, a décidé de s'en passer. Suivons son parcours.

Huile de palme - adrien Gontier



Ni pâte à tartiner, ni chips, ni même un shampooing : Adrien Gontier a vidé ses placards. Depuis le 3 juillet 2011, cet étudiant strasbourgeois ne consomme plus aucun produit contenant de l'huile de palme.

Pas facile : cette matière grasse très peu chère est présente dans 50% des produits vendus en supermarché. "J'ai été très touché par des photos de plantations de palmiers à huile en Asie du Sud-Est", se souvient Adrien. Il a découvert ensuite les conséquences de ces cultures sur la faune, le climat et la société en général.


"En Indonésie et en Malaise, les entreprises s'accaparent les forêts en chassant les habitants ou en leur proposant de racheter leurs propres terres. Ils se retrouvent endettés à vie, s'insurge-t-il. La palme fait vivre 260 fois moins de personnes que le cacao, le poivre ou le riz."

"Pour des raisons de santé, d'éthique et surtout de bon sens écologique j'ai arrêté de consommer de l'huille de palme car je ne veux plus être spectateur, mais acteur."

Sa formation en chimie aide Adrien à décrypter les étiquettes. Souvent présentée sous l'appellation «graisse végétale » dans les pâtisseries ou les surgelés, l'huile de palme se cache aussi dans les additifs (E 304, E305, E470, E 471) et dans les produits d'hygiène et d'entretien (laurylsulfate, acide palmitique, laureth sulfate, palmolein...).

Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Parlons solutions
Tags :
biodiversité
solidarité
déforestation
emploi
huile de palme
consommation responsable

Le Guide éco-responsable de l'île Maurice et de Rodrigues, un livre de Catherine Videau

Le premier guide vert de l'océan indien, un guide écologique, indispensable pour vivre vos vacances au naturel !

Le guide écoresponsable Ile Maurice



Envie de mer turquoise, de sable blanc... et le cœur vert d'une île ? Un guide 100% écologique a été conçu spécialement pour les visiteurs en quête de nature, de découvertes et d'authenticité. Son objectif est de mettre en valeur le patrimoine naturel et d'amener sa contribution à la sauvegarde des écosystèmes et de la biodiversité dans les îles de l'océan indien. Ce premier ouvrage a pour ambition d'étendre le concept vers d'autres îles de ce continent (Ile de la Réunion, les îles Comores, les Maldives...). ?

Il consacre sa première édition à L'île Maurice et l'île Rodrigues. Dans ce numéro, vous allez découvrir les mille et une beauté de ces deux îles, des bons plans pour ainsi vivre vos vacances au naturel. Le tourisme à l'île Maurice et l'île Rodrigues ne se résume pas qu'à la plage. Ce guide vous donne des pistes pour vous emmener au coeur même du paradis. Vous y découvrirez les richesses insoupçonnées d'un patrimoine naturel, d'une biodiversité exceptionnelle, avec une faune et une flore endémique uniques au monde. C'est au travers des visites de parcs et des réserves naturels, de sport nature, des activités éco-aquatiques et des loisirs verts que vous allez à coup sûr aimer vos vacances.

Dans la 1e édition ce guide éco-touristique offre en une centaine de pages, le privilège d'aller à la découverte des espaces verts, encore peu connus, des parcs et réserves sauvages de l'île Maurice et de Rodrigues ; la possibilité de choisir l'activité qui correspond aux attentes, aux possibilités et aux capacités des mordus de la nature. Qu'il soit attiré par les excursions au caractère sportif affirmé, désireux d'emprunter des sentiers abrupts, ou de se laisser séduire par la splendeur de la nature, chacun trouvera le plaisir de découvrir ces deux îles autrement.

Ce guide est en vente au prix de 15 € + 5,60 € de frais de port pour la Fance et 15 € + 9,50 € pour les autres pays de l'UE. A chaque guide vendu, cinquante centimes d'euro seront reversés à la Mauritian Wildlife Foundation.

En savoir plus:

> Pour découvrir le portrait de Catherine Videau sur le sentier de l'éco-conscience
> Pour en savoir plus sur le guide
> Liste rouge de l'UICN : une biodiversité de plus en plus menacée

Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
île Maurice
ile de Rodrigues

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page