Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

Comment nourrir le monde de demain ? 4 Questions à Marc Dufumier

À l'occasion de la sortie de son nouveau livre « Famine au Sud, malbouffe au Nord » le 2 février prochain, Marc Dufumier, ingénieur agronome et membre du Comité de veille écologique de la Fondation, nous fait partager sa vision de l'agriculture de demain.

Famine au sud malbouffe au nord de Marc Dufumier

 

Dans votre nouveau livre, vous prônez le retour à une alimentation biologique, aujourd'hui délaissée au profit d'une agriculture productiviste. Pouvez-vous nous parler des raisons qui vous amènent à ce constat ?

M.D- Dans les pays du Sud, de nombreux paysans abandonnent l'agriculture car ils se trouvent en concurrence avec les surplus des produits de notre agriculture productiviste comme la poudre de lait, les céréales ou le sucre. Au fond, l'Europe a tort de vouloir exporter à tout prix des surplus agricoles. Nous aurions tout intérêt à produire moins mais des produits de meilleure qualité.
Mon livre part du constat selon lequel défendre une agriculture biologique dans les pays du Nord, ce n'est absolument pas faire du tort aux pays du Sud. Bien au contraire, c'est ce qui leur permettra de ne pas dépendre des excédants de l'Europe et des Etats-Unis et de pouvoir, par eux-mêmes, nourrir correctement leurs peuples.

Que pensez-vous du projet de réforme de la PAC pour 2013 ? Êtes-vous confiant sur le verdissement promis de cette PAC ?

M.D-  Les propositions de la commission européenne me paraissent aller dans le bon sens. Elles restent cependant trop timides. En ce qui concerne son verdissement, c'est-à-dire le conditionnement d'un certain nombre d'aides au revenu à des dispositions environnementales, je ne peux être que pour. Toutefois, il ne faudrait pas qu'au nom de la simplification des mesures environnementales, l'on aboutisse à quelque chose d'insignifiant.  La PAC se doit d'inciter à une agriculture plus proche du cahier des charges de l'agriculture biologique. Je pense également que les aides de la PAC doivent être conditionnées à l'emploi et au maintien d'un grand nombre d'agriculteurs dans nos campagnes. Les aides aux revenus devraient être proportionnelles à l'emploi et non, comme autrefois, proportionnelles aux hectares et en fonction de droits historiques.

Quelles sont les raisons de votre engagement auprès de la FNH ?

La Plateforme J'agis pour la Nature a atteint les 80 contributeurs !

La barre des 80 contributeurs à été atteinte ! On espère atteindre les 100 d'ici le deuxième semestre de 2012. La plateforme note donc depuis son lancement : 81 contributeurs en 89 semaines et une augmentation de 11% en 2 mois, depuis mi-Octobre 2011.

J'agis pour la Nature

C'est une belle victoire pour la petite plateforme qui va fêter ses 2 ans en Mai.

Le chantier du moment, au centre de sauvegarde de la faune sauvage :

J'agis pour la Nature


Le nombre d'animaux reçus dans les centres de sauvegarde augmente considérablement d'avril à août, d'où un besoin en bénévoles important à cette période. L'objectif est le nourrissage réguliers toute la journée de passereaux, petits mammifères, poussin de matinets noirs, etc.

Le but unique est l'émancipation et la remise en liberté pour une vie sauvage !


Le centre de sauvegarde le Tichodrome a également été lauréat Coups de Pouce de la Fondation pour son projet de sensibilisation aux gestes et comportements à faire ou ne pas faire lors de la découverte d'un oiseau ou mammifère sauvage blessé. Télécharger la plaquette ici.

En savoir plus :
> Le centre de sauvegarde le Tichodrome
> Sur la plateforme de l'écovolontariat J'agis pour la Nature et les actions d'écovolontariat

TVA Sociale, Taxe sur les transactions financières : La fiscalité entre en scène, mais oublie l’environnement

Après les annonces du Président de la République dimanche soir, avec notamment de nouvelles mesures fiscales comme la TVA sociale ou la taxe sur les transactions financières, et alors que François Hollande a plaidé pour le retour de la TIPP flottante, on note un vrai manque de maturité dans le débat sur la fiscalité en France. Et même si les principaux candidats à l'élection présidentielle ont tous discuté de fiscalité écologique lors du congrès de France Nature Environnement samedi 28 janvier, rien n'est gagné sur ce dossier pourtant incontournable.

Taux comparés de fiscalité écologique en europe

La candeur des propositions fiscales au débat actuellement

A droite comme à gauche, des pistes de réforme fiscale émergent, parfois pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état et combler la dette, parfois pour financer un redémarrage de l'activité économique et l'emploi alors que le chômage continue de progresser.

Commentaires :
0
Posté par :
Benoit F
Dans :
Veille écologique
Tags :
climat
taxe carbone
fiscalité
TVA sociale
TIPP

Curieux de la nature? La revue La Salamandre n°207 est faite pour vous!

La nature d'un nouvel œil !
«La Salamandre» vous invite à découvrir la vie des plantes et des? animaux qui vous entourent: vos voisins de poils, de plumes et de?feuilles vous réservent bien des surprises!

Jardin Sauvage - salamandre

Une aventure au fil des saisons
Suivez les explorateurs du proche de «La Salamandre»: Reportages inédits, dessins sur le vif, photos saisissantes, actualité détonante... Plongez dans une lecture passionnante et sans aucune page de publicité!

Jardin Sauvage - la salamandre

Le dernier numéro:
La neige vient, puis une mystérieuse disparition la veille de Noël.Enquête palpitante aux quatre coins du jardin pour débusquer un improbable meurtrier.

Au sommaire
Edito : Une bouteille à la mer
Nouveaux mondes : Le cincle plongeur
Terrains d'action : Le grand hamster d'Alsace
En 4 questions : Le pin cembro
Dossier : Polar hivernal
Grand angle : Survie en haute montagne
C'est dans ma nature : Terrain de conscience
Escapade : Au Bec d'Allier
La revue présentée ici est l'édition française. Pour des rubriques locales adaptées à la Suisse, découvrez l'édition suisse de ce numéro.?
52 pages, sans publicité.
Inclus avec ce numéro : le Miniguide Survivre en hiver.
Et aussi pour les enfants (6 à 12 ans), La Petite Salamandre.
A noter : l'équipe de la revue La Salamandre porte l'organisation de la Fête de la Nature en Suisse.

En savoir plus:
> La Salamandre
> Des jeux pédagogiques pour comprendre la Biodiversité
> Découvrez le programme Biodiversité de la FNH

Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
environnement
Nature
naturaliste
salamandre
la salamandre

La France Sauvage sur Arte le 29 janvier à 20h40

 

 

Au fil des saisons, ce documentaire événement propose un voyage exceptionnel au coeur de la vie sauvage. Un hymne à la beauté et à l'incroyable diversité naturelle de la France, porté par la voix de Sophie Marceau.

Pour les animaux et les plantes, la France est une terre d'exception. Un pays unique qui accueille une étonnante variété d'espèces, du bord de mer jusqu'en haute montagne. On y trouve l'un des derniers fleuves sauvages de l'Europe, la Loire, des marais peuplés d'oiseaux au centre de la France, des steppes africaines au coeur du maquis provençal, des neiges scandinaves au sommet des Alpes, ou encore des mers tropicales turquoises autour de la Corse...

mer



Commentaires :
3
Posté par :
mariew
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
biodiversité
espèces
Nature
arte
milieux naturels
france sauvage

29e édition du Festival International du Film d’Environnement

Le Festival International du Film d'Environnement, du 7 au 14 février,organisé depuis 2004 par la Région Île-de-France, est un lieu de découvertes et d'échanges autour des problématiques environnementales et sociétales. Entièrement gratuit, il propose au public une programmation internationale, essentiellement inédite, de longs, moyens et courts métrages, documentaires et fictions, destinés à sensibiliser le grand public aux enjeux environnementaux, sociaux et humanitaires et au développement durable.

29e festival internationale du film environnement



Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Agenda
Tags :
environnement
développement durable
film environnement

Oui, les associations ont respecté les accords signés avec les chasseurs!

Oui, les associations ont respecté les accords signés avec les chasseurs!

 

Nicolas Sarkozy a contesté, lors de ses vœux au monde rural, les récentes décisions du Conseil d'Etat, ramenant la date de fermeture de la chasse des oies au 31 janvier. Dans le même temps, les responsables de la chasse ont répandu dans les médias l'idée que les organisations de protection de l'environnement n'ont pas respecté les conclusions de la « table ronde chasse ». France Nature Environnement, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, la Ligue Roc et la Fondation pour la Nature et l'Homme regrettent l'intervention hasardeuse du président de la République, et démentent fermement les propos calomnieux qui leur sont prêtés par certaines organisations de chasseurs.

Des accords totalement respectés


Les associations ont totalement respecté leurs engagements. L'accord signé le 14 janvier 2010 par les chasseurs et les protecteurs stipulait que la date de fermeture de la chasse des oies serait reportée au 10 février tandis que celle des limicoles serait fixée au 31 janvier. Mais l'accord précisait également que ce calendrier n'était adopté que pour l'année 2010 et que les dates seraient revues l'année suivante, en fonction de la décision attendue du Conseil d'Etat sur les dates de chasse des canards, rallidés et limicoles. Les associations ont tenu parole et n'ont pas attaqué les arrêtés de fermeture de l'année 2010.
En juillet 2010, le Conseil d'Etat a rendu sa décision et ramené au 31 janvier la date de fermeture de la chasse des canards, rallidés et limicoles, conformément à la loi. Dès lors, pour éviter le dérangement des autres espèces, la fermeture des oies devait logiquement aussi être fixée au 31 janvier. Les associations ont souhaité, comme prévu par l'accord, en discuter avec les chasseurs mais ceux-ci ont décidé de quitter la table ronde, mettant fin au dialogue. Les associations ont alors déposé un recours en justice, sans renier en rien l'accord sur les dates puisque celui-ci ne portait que sur l'année 2010.

Lire l'intégralité du communiqué de presse

Commentaires :
0
Posté par :
mariew
Dans :
Veille écologique
Tags :
espèces
associations
protection de l'environnement
chasseurs

Dossier. Un monde plus écologique est en marche - La Revue Durable

« Si vous regardez les faits sur le changement climatique et n'êtes pas pessimiste, c'est que vous n'avez pas les bonnes données. Si vous rencontrez les gens qui se battent pour changer cette situation et n'êtes pas optimiste, c'est que vous n'avez pas de cœur. »

Ce double constat en miroir de l'écologiste états-unien Paul Hawken exprime parfaitement les sentiments contradictoires qui s'empare de quiconque prend la pleine mesure de la crise écologique et, en même temps, des actions des personnes qui s'engagent sans compter pour supprimer les causes de cette crise.

Revue durable





Ce dossier sur les mouvements sociaux écologiques rend compte des moyens de se mobiliser pour infléchir et réformer l'évolution de la mondialisation afin qu'elle puisse prendre plus et mieux en compte la donne écologique. Il en ressort le constat suivant : sur le simple plan quantitatif, la masse des personnes activement engagées n'est pas de taille à contrebalancer le pouvoir de l'idéologie en place - en bref, la prétendue croissance verte - qui ne sert pourtant que les intérêts d'une minorité tout en détruisant les conditions de vie actuelles et futures.

Commentaires :
2
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
environnement
écologie
développement durable
changement climatique
social
revue durable

Atelier de confection de couches lavables , un projet soutenu par la Fondation

L'association Alsace Eco'Service, lauréate Coup de Pouce de la Fondation, organise des ateliers de confection de couches lavables dans les quartiers défavorisés de la communauté urbaine de Strasbourg. Objectif : la prévention, la réduction des déchets et la préservation des ressources naturelles.

Alsace eco'services


Par le développement d'une économie sociale et solidaire et la création d'un service de proximité avec l'ouverture d'ateliers, l'association génère des emplois et assure la promotion de pratiques et d'alternatives écologiques.

La couche lavable, une alternative au jetable.

La couche lavable présente aujourd'hui de nombreux avantages par rapport à la couche jetable : elle permet d'engendrer une économie certaine (600 euros pour 40 couches réutilisables 300 fois/budget de 1000 à 2000 euros selon les marques pour les jetables), de réduire votre production de déchets (environ une tonne de déchets par bébé de couches jetables), et de protéger les fesses de votre bébé avec des matières premières saines (coton bio, chanvre, bambou...).

Cependant, son investissement est important à la naissance de l'enfant (environ 300 euros pour 20 couches) et peu de familles peuvent se permettre un tel achat. Apprendre à fabriquer soi-même ses couches (environ 5 à 6 euros et 5 participants maximum) permet ainsi de faire de nombreuses économies, tout en réalisant un geste pour l'environnement.

Les prochains ateliers:

Alsace eco'services

  • Au centre social de Koenigshoffen (41 rue Virgile):

Samedi 11 février : 9H-12H
Mardi 14 février : 9H-12H
Mardi 21 février : 9H-12H

  • Au centre social de la Meinau (1 rue de Bourgogne):

Mardi 13 mars : 9H à 12H 
Lundi 19 mars : 9H à 12H
Jeudi 29 mars : 9H à 12H
Mardi 3 avril : 9H à 12H
Jeudi 12 avril : 9H à 12H
Lundi 16 avril : 9H à 12H

Inscription auprès de Mme Louise BLUM   - 06.77.65.92.26

Les participants repartent avec leur « création », une culotte imperméable en cadeau, ainsi qu'un kit de confection pour de nouvelles couches (comprenant un patron et un descriptif-étape par étape- du montage de la couche). Une participation de 5 euros est demandée par atelier.

En savoir plus :
> Association Alsace Eco'Services
> les différents modes de soutien de la Fondation

 

Voeux du Pre?sident au monde rural : comment changer de modèle agricole sans réformer la PAC ?!

Le 17 janvier en Ariège, le Président de la République a présenté ses vœux au monde rural. Les organisations signataires considèrent que sa vision de la PAC est dépassée. L'appel de Nicolas Sarkozy à changer de modèle agricole n'a pas de sens si la France n'est toujours pas décidée à soutenir une vraie réforme de la PAC, qui accompagne des systèmes agricoles et alimentaires plus durables et moins dépendants des aides.

Dans le cadre du programme "alimentation responsable", la FNH porte auprès des acteurs des propositions pour favoriser et soutenir les modes de production agricole respectueux des écosystèmes et des hommes. Pour cela, nous travaillons en priorité sur la Politique Agricole Commune (PAC) car celle-ci influence considérablement les systèmes de production en France, en Europe et dans le monde. Cette activité est menée avec l'association Groupe PAC 2013 qui regroupe 15 organisations françaises agricoles, de solidarité internationale, de développement durable, de protection de l'environnement, ainsi que des mouvements ruraux.

réseau assos

Plusieurs associations revient sur les propos tenus:

Circuits alimentaires de proximité : des initiatives exemplaires éloignées de la politique agricole que défend la France

Le 17 janvier, le Président de la République a mis en avant le rôle des circuits alimentaires de proximité pour améliorer la valeur ajoutée des produits et le revenu des agriculteurs, notamment grâce à des prix rémunérateurs. De nombreux agriculteurs l'ont bien compris puisque 20% d'entre eux vendent tout ou partie de leur production en circuits courts. De même, de plus en plus de français plébiscitent ces formes de distribution qui restaurent du lien et de la confiance entre producteurs et consommateurs, valorisant les savoir faire et les formes d'agriculture les plus durables.

Or le modèle de la PAC défendu par la France marginalise ces circuits courts : dans les faits, 8 milliards d'euros sont consacrés aux aides directes sur les 9,7 milliards que reçoit la France. Contrairement à ce qu'a laissé entendre le chef de l'Etat, la PAC contribue peu à l'excédent commercial agroalimentaire français, puisque les deux tiers de ce dernier tiennent aux boissons et spiritueux, des secteurs qui bénéficient peu des aides de la PAC.

Pour changer de modèle agricole, l'environnement est une variable non négociable

Commentaires :
0
Posté par :
Amandine.L
Dans :
Veille écologique
Tags :
agriculture
PAC
alimentation responsable
aide

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page