Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

0
 
 

"Les mots pour le pire - Dictionnaire énervé de l’écologie", d’Yves Paccalet

Je revendique ma liberté de râler.

Je veux protester. Geindre. Crier. Hurler. Ce dictionnaire énervé de l'écologie participe d'un principe de fureur qui me semble tout aussi légitime que celui de précaution.

petit dictionnaire énervé de l'écologie

L'écologie se dresse avec force contre l'adversité je-m'en-foutiste ou vénale de ceux qui croient (ou veulent faire croire) que tout ne va pas si mal ; que la situation n'est ni désepsérée, ni grave ; que les annonciateurs de catastrophes sont des monomaniaques ou des paranoïaques ; que la sublime intelligence humaine résoudra tous les problèmes, y compris ceux de l'intelligence humaine ; que les parfaites solutions de la science et de la technique existent ; que la croissance matérielle sans limite constitue un espoir authentique ; que la liberté d'entreprendre nous garantit un avenir radieux ; bref, que tous ces intégristes verts, ces ayatollahs rétrogrades de la chlorophylle, des énergies douces et de la décroissance, nous conduisent au malheur.

Il me plaît de devenir l'énervé de l'écologie. Soyons grognons, mes frères !

Vous pouvez lire des extraits de ce dictionnaire sur le blog d'Yves Paccalet.

"Les mots pour le pire - Dictionnaire énervé de l'écologie", d'Yves Paccalet, Editions de l'Opportun, octobre 2010, ISBN : 978-2-360-75013-9, EAN : 9782360750139, 250 p., 15 €.

En savoir plus sur l'ouvrage "Les mots pour le pire - Dictionnaire énervé de l'écologie"

 

Bookmark and Share

0Commentaires

Faire un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Image CAPTCHA

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page