Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

4
 
 

Réforme de la PAC: un nouveau cap pour les agriculteurs européens ?

La Communication tant attendue de la Commission sur la politique agricole commune (PAC) après 2013 a été publiée jeudi 18 novembre à l'issue de plusieurs mois d'échanges entre le Commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, la Direction Générale de l'Agriculture et les nombreuses parties prenantes concernées par les enjeux de la PAC.

vache pré

Ce document donne les grandes orientations de la PAC sur la période 2014-2020.Avant l'été et sous l'impulsion du Commissaire Européen à l'Agriculture Dacian Ciolos, la société civile a été consultée, ce qui est un  événement unique dans un processus de réforme de la PAC.
5 700 contributions, dont 5 400 du grand public, ont émergé. Elles ont permis de dégager de grandes orientations pour une PAC plus à l'écoute des attentes des citoyens européens. 

En tout cas, la Commission a présenté une communication encourageante quant à l'intégration des enjeux environnementaux, sociaux et économiques dans la nouvelle PAC comme l'ont souhaité les citoyens. Ainsi, les services environnementaux fournis par l'agriculture doivent être soutenus et l'intégration de l'environnement et la lutte contre le changement climatique sont portés comme principes directeurs. 

De même, la Commission reconnaît le déficit européen en protéines végétales destinées à l'alimentation du bétail, ce qui a des conséquences désastreuses sur l'environnement (importations de soja entraînant de la déforestation, émissions de gaz à effet de serre...). Le document rappelle donc le besoin de rapprocher la culture de ces protéines (légumineuses) et les élevages européens qui en ont besoin. 

Il faut également noter que la Commission propose une plafonnement des aides par exploitation agricole et un soutien aux plus petites d'entre elles, ce qui  permettra de partager plus équitablement les aides entre les agriculteurs européens.

Toutefois, comme la Fondation le souligne avec le groupe PAC 2013 dans un communiqué de presse du 26 novembre, il est nécessaire d'évaluer les propositions législatives de juin 2011 pour voir si ce travail propose un réel changement de cap.

Nous serons en effet vigilants quant aux outils permettant de soutenir les services environnementaux, de mieux réguler les marchés agricoles ou encore de mettre en cohérence la PAC avec la politique de développement de l'Europe pour ne pas saper l'agriculture des pays du Sud comme la PAC le fait depuis des années. 

Calendrier à venir de la réforme de la PAC

  • 18 novembre 2010 : communication de la Commission européenne sur la PAC après 2013
  • Premier semestre 2011 : consultation officielle des parties prenantes 
  • Juin 2011 : sortie du paquet législatif de la PAC
  • Deuxième semestre : discussion sur ce document

 

Téléchargez le communiqué de presse du Groupe PAC 2013 (26 novembre 2010)

Téléchargez la publication "Agriculture et gaz à effet de serre"

En savoir plus :

 

Bookmark and Share

2Commentaires

Posté par :
DominiqueM (non vérifié)

Si vous voulez vous détendre avec de la musique fractale ou des décimales de pi

http://maurindominique.perso.neuf.fr/LecteurMidi/scriptamp.htm

Posté par :
DominiqueM (non vérifié)

Bonjour,
Mr Hulot, (1er rappel)
Comme vous avez fait disparaitre scandaleusement tout ce que nous avons écrit dans le forum http://forum.fondation-nicolas-hulot.org
et tout leur utilisateur socialement connecter je remet mon sujet ici.
et j'attends vos explication !

Humain, il est temps pour toi que tu saches pourquoi tu a quitté l'état sauvage

en 1968 l'humain a pris conscience que la technologie ne rend pas plus heureux et n'apporte pas plus de sécurité.

Nous vivons plus vieux mais c'est au détriment de notre qualité de vie et de notre liberté.

Alors à quoi sert notre évolution scientifique et technologique ?

ça sert à sauver la vie car cela fait déjà 5 extinction de masse qu'elle subit et elle a enfin réussis grâce aux main des humains et au cerveaux des baleines et des pieuvres géante à comprendre les danger qui la menace.

Nous savons maintenant que la seule solution pour qu'elle survive lorsque le soleil se transformera en géante rouge c'est de transformer la terre en arche interstellaire.

Ce sera possible dés que nous aurons réussis à utiliser la fusion nucléaire pour créer notre énergie.
Il faudra
Ce sont des robots autonomes qui construiront les tours 30 kms de hauteur avec des réacteurs à leur sommet.
Comme des arbres, par strate successives, creuse et en matériaux composite avec tout les équipements, les connexions, les voie de circulations.
Les robots puisent dans le sol la matière nécessaire extraite des 4 tunnels qu'ils creusent pour rejoindre les autre tours.
Tout cela sera murement simulé avant que les graines de robots soit plantées par des drones tout les 250 kms
Pour la force centrifuge elle diminuera les contrainte de poids sur la structure et sur les fondations.
Mais elle sera souple comme le roseau avec en plus des muscles puisque l'énergie est abondante avec la fusion.
C'est une grosse imprimante 3D
avec 92 éléments et leurs isotopes
une définition a l'atome prés
par jet de plasma contrôlé par des faisceaux laser.
32 têtes d'impressions au sommet de serpents
montent propulser par un mat central
construit en même temps par dessous
en poussant avec des vérins
et en ajoutant des segments.

La construction d’une tour commence par le largage d’une graine.

Les robots qu’elle contient démarrent quatre tunnels, nord, est, sud et ouest une fois qu’ils ont extraits suffisamment de matériaux un robot en construit d’autres pour élever la tour.

Il suffit donc de larguer 70000 graines de ce type sur la terre pour en faire une arche interstellaire.

Peu à peu les humains migreront dans ces tours et la nature reprendra ses droits.

L'énergie doit être prise dans les géantes gazeuse avec des satellites aspirateur car il n'y a pas assez de deutérium dans nos océan.

Soit on allume les réacteurs seulement quand il sont dans la bonne direction 1 heure par jour.
L'accélération sera négligeable car pour garder la lune il faut pas trop accélérer.
Les calculs sur futura science par Gilgamesh donne :

Accélération de 3 mm.s-2 pendant 58 jours pour arriver à la vitesse de libération de 46 Km/s

Ce qui représente quand même une poussée d'environ 2 milliards de Gt (2E22 Newtons) et presque autant de combustible qu'il en faudra pour remplacer le soleil pendant 5 millions d'années

Faire un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Image CAPTCHA

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page