Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

Lycéens, étudiants : participez au PRIX ALIMENTERRE ! Un concours de film court sur les enjeux agricoles et alimentaires

Engagée en faveur d'une agriculture et d'une alimentation plus écologique, plus juste et plus solidaire, la FNH s'est associée au CFSI et à la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt et la pour lancer l'édition 2015 du Prix ALIMENTERRE, un concours de films courts ouvert à tout jeune (ou groupe de jeunes) entre 14 et 25 ans.

prix du film alimenterre

 

Les Prix, remis en avril 2015 et décernés selon deux catégories - lycéens et étudiants - récompenseront les meilleurs films reçus sur deux thèmes :

 

Thème 1 : Agriculture familiale, ici et là-bas :

Suite à une mobilisation forte de la société civile, l'Assemblée générale de l'Organisation des  nations unies (ONU) a déclaré l'année 2014 : « Année internationale de l'agriculture familiale  (AIAF) ». Cette année permettra de sensibiliser et promouvoir l'agriculture familiale dans le monde, aux niveaux politique et économique.

Voici des liens sur le thème de l'agriculture familiale:

http://www.fao.org/family-farming-2014/fr/

http://www.alimenterre.org/page/agriculture-familiale

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/agriculture-familiale_cle49c6f6.pdf

Les agricultures du monde sont variées, à l'image des territoires sur lesquels elles se trouvent. Elles doivent répondre à trois grands défis globaux : l'alimentation de tous, l'emploi  et la gestion des ressources naturelles. L'agriculture familiale fait partie de ces agricultures.

Est-ce un concept partagé par tous, ici et là-bas ? Est-ce un modèle agricole unique ou pluriel ? Face aux défis mondiaux, l'agriculture familiale peut-elle apporter des réponses pertinentes ? L'agriculture familiale est-elle un modèle agricole durable, créateur d'emploi et de richesse et capable de nourrir le monde ?

 

Thème 2 : Climat, agriculture et alimentation :

En décembre 2015, la France accueille la 21ème conférence internationale sur le Climat. Ce sommet a pour objectif de permettre un accord entre les pays du monde pour la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre afin d'atténuer au maximum les changements climatiques.

L'agriculture est à la fois un secteur à l'origine d'émissions de gaz à effet de serre et une activité qui à même de stocker du carbone dans les sols. L'agriculture subit également les conséquences du changement climatique de plein fouet. Quels sont les enjeux auxquels l'agriculture devra faire face à l'avenir ? Quels risques pour la sécurité alimentaire ? Comment le changement climatique est-il déjà une réalité pour certains ? Comment l'agriculture s'adapte-t-elle déjà à tous ces changements ? Quelles solutions sont mises en œuvre ici et là-bas pour l'agriculture et l'alimentation ?

Voici des liens sur la thématique agriculture et climat:

http://www.ipcc-wg2.gov/

http://www.ifieldgood.org/ca-me-concerne/environnement/climat/

http://www.ifieldgood.org/wp-content/uploads/2013/02/ELA_agriculture-et-gaz-a-effet-de-serre.pdf

A la clé, une formation en lien avec l'agroécologie ou une journée à la Cité du cinéma (Paris). Tous les lauréats auront également la chance de diffuser leur film au Salon international de l'agriculture en 2016 ! 

Les professeurs et enseignants sont également invités à faire participer leurs élèves. Contribuez à faire parler les plus jeunes d'agriculture et d'alimentation !

 

Les dates clés :

15 mars 2015 : date limite de remise des films. Ne la manquez pas !

9 avril 2015 : publication des résultats, remise des prix et lancement du Prix 2016

15 octobre - 30 novembre 2015 : diffusion du film « Coup de cœur du jury » avant toutes les séances du

 

Pour en savoir plus:

Festival de films ALIMENTERRE

 

Téléchargez le règlement 

 

 

 

Agriculture de qualité et agriculture de proximité: ne les opposons pas.

Ce mardi 24 juin, des agriculteurs et leurs représentants syndicaux manifestent dans toute la France contre l'interdiction potentielle d'épandre des pesticides près des lieux sensibles tels que les écoles, les crèches ou encore les maisons de retraite. Selon eux, ces normes environnementales et sanitaires seraient responsables de la mauvaise santé de l'agriculture française et rendraient les produits agricoles « made in France » plus cher. Une analyse surprenante qui interpelle la Fondation Nicolas Hulot. 

Quid de la santé de nos concitoyens ...et de celle de la biodiversité ?

La contestation est née des discussions, dans le cadre de la loi d'avenir pour l'agriculture et l'alimentation discutée de nouveau à l'Assemblée nationale début juillet, sur l'interdiction potentielle d'épandre des pesticides près des lieux sensibles tels que les écoles, les crèches ou encore les maisons de retraite.

On cerne et on analyse en effet de mieux en mieux les impacts de ces produits phytosanitaires sur la santé humaine et notamment concernant les pesticides perturbateurs endocriniens. Asthme, diabète, certains cancers, infertilité... l'exposition aux pesticides est de plus en plus évoquée comme étant l'un des facteurs clé de développement de certaines maladies.

 

Une étude de Génération future a ainsi mis en évidence une exposition forte des enfants scolarisés en milieu rural : plus de 21 substances pesticides perturbateurs endocriniens en moyenne ont été mis en évidence dans les cheveux analysés.

 

Au-delà de notre santé, c'est également la biodiversité qui subit les conséquences de nos modes de production agricole. Ainsi le Groupe de travail sur les pesticides systémiques associant une cinquantaine de scientifiques de 15 nationalités sort ce jour les résultats de leur analyses dans la revue Environmental Science and Pollution Research :

« Les preuves sont très claires. Nous assistons à une menace pour la productivité de notre environnement agricole et naturel. Loin de sécuriser la production alimentaire, l'utilisation des néonicotinoïdes met en péril les pollinisateurs qui la rendent possible. »

agriculture et agro ecologie

 

Pour une agriculture et une alimentation à la fois de qualité, locale et de saison

Une alimentation saine et accessible à tous est une priorité, pour contribuer aussi à réduire le fossé entre le monde agricole et la société. Pour cela les outils incitatifs comme les normes sont essentiels. Ils sont complémentaires pour faire évoluer notre agriculture vers l'agroécologie comme le souhaitent le gouvernement français et les citoyens.

Il ne s'agit pas pour nous, citoyens - consommateurs, de devoir choisir entre:

-  une alimentation de meilleure qualité sanitaire ou une alimentation locale 

- une agriculture rentable économiquement et une agriculture performante environnementalement.

Il s'agit d'atteindre simultanément tous ces objectifs.

Plutôt que de les opposer, il est nécessaire de les justifier grâce à une politique qui réponde aux attentes du monde agricole mais aussi des citoyens. Le projet agroécologique de Stéphane Le Foll et la loi d'avenir peuvent en être les premières pierres.

En savoir plus :

Loi d'avenir pour l'Agriculture : décryptage et positions de la Fondation Nicolas Hulot

Découvrez le programme Alimentation responsable de la Fondation Nicolas Hulot

> Pour comprendre les enjeux de la refonte de la politique agricole commune

> Retrouvez notre vidéo pédagogique : Qu'est-ce qu'une agriculture productive ?

> Retrouvez le témoignage de notre expert Marc Dufumier qui nous explique qu'il est possible de nourrir tous les habitants de la planète.

 

Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter  en utilisant  @fondationhulot et le #alimentezledebat

Luttons contre l'artificialisation des terres agriccoles

En France, une surface de terres agricoles de la taille d'un département français disparait tous les 7 ans sous la pression de l'urbanisation. Ce sont ainsi près de 78 000 ha de terres arables qui sont artificialisées, devenant ainsi inaptes à être cultivées et à produire notre alimentation.

En plus de miter toujours plus le territoire, l'urbanisation galopante fait disparaître peu à peu ce qui est la base de notre alimentation et met en péril, à termes, notre capacité à nous nourrir.

C'est à partir de ce constat que l'association Filières paysannes, soutenues par des organisations environnementales, agricoles et citoyennes dont la Fondation Nicolas Hulot, lancent un appel à l'attention du Premier Ministre et du Ministre de l'Agriculture pour stopper ce phénomène. 

artificialisation des terres agricoles et projet de loi d'avenir

Nous proposons que la loi d'avenir en cours de discussion en Sénat intègre une évolution de la gouvernance autour des projets d'urbanisation dans les départements en renforçant le rôle des Commissions Départementales de Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (CDPENAF). L'objectif est que celles-ci aient non plus un avis consultatif mais décisionnel sur tout projet d'aménagement.

 

Soutenez la proposition en signant l'appel 

Nous nous engageons à porter cette proposition collectivement auprès de nos décideurs comme nous l'avons fait l'année dernière. Le mouvement I Field Good pour une alimentation responsable continue !

> Sanctuariser les terres nourricières, une des propositions extraites du Guide de l’éco-électeur pour un Pacte écologique local, Fondation Nicolas Hulot, mars 2014

 

 

L’AGROÉCOLOGIE : QU’EST CE QUE C’EST ?

La France est la première puissance agricole d'Europe mais en dix ans elle est passée de la 2e à la 3e place d'exportateur agroalimentaire mondial. Le projet de la loi d'avenir a donc pour objectif de renforcer la compétitivité des filières alimentaires tout en passant d'un modèle conventionnel (utilisation forte de pesticide) à un modèle intégrant largement l'agroécologie et en continuant de soutenir la croissance de l'agriculture bio.

 

On nous parle de plus en plus souvent d'agroécologie, mais qu'est-ce que ça signifie au juste ?

 

L'agroécologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s'appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Elle les amplifie tout en visant à diminuer les pressions sur l'environnement (ex : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter au maximum le recours aux engrais de synthèse et aux produits phytosanitaires etc.), et à préserver les ressources naturelles (eau, énergie, éléments minéraux). Il s'agit d'utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Le terme « agroécologie » désigne alors un nouveau modèle agricole, qui concilie les enjeux économiques et environnementaux de l'agriculture. 

Pierre Rhabi nous explique : Le terme agroécologie réunit deux termes : agronomie et écologie, ce dernier succède au terme « agrobiologie » (agriculture biologique) qui se concentrait lui uniquement sur l'agriculture. Le mot « agroécologie » naît alors du constat de plusieurs phénomènes économiques et écologiques (reboisement, lutte contre l'érosion, gestion des eaux pluviales, rapport entre l'agriculture et élevage etc.). Ce terme donne alors une extension à l'agriculture biologique et une globalité.

L'agroécologie est une démarche éthique et philosophique et pas seulement une technique scientifique : c'est un réel état d'esprit !

Retrouvez notre vidéo pédagogique : Qu'est-ce qu'une agriculture productive ?

Retrouvez le témoignage de notre expert Marc Dufumier qui nous explique qu'il est possible de nourrir tous les habitants de la planète.

Retrouvez notre opération Alimentez le débat !

 

Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter en utilisant @fondationhulot et le #alimentezledebat

Commentaires :
0
Posté par :
NCourtoisFNH
Dans :
Parlons solutions
Tags :
alimentation
agriculture
agroécologie
nourrir la planète

ENSEMBLE POUR UNE ALIMENTATION PLUS SAINE ET RESPONSABLE POUR TOUS !

Il y a quelques jours, la Fondation a lancé son opération « Alimentez le débat » destinée à permettre au plus grand nombre d'accéder à une alimentation plus saine et respectueuse de l'environnement.  

Afin d'atteindre cet objectif, nous allons continuer notre travail sur la Restauration Collective* en aidant les acteurs à s'approvisionner de manière responsable, c'est-à-dire en intégrant les 3 piliers d'une bonne alimentation : de qualité, de proximité et de saison. 

Dans cette lignée, nous avons regroupé un réseau de professionnels de la Restauration Collective (cuisiniers, convives, collectivités, etc.) pour comprendre les limites et contraintes de chaque acteur afin de les aider à s'orienter vers une Restauration Collective Responsable (RCR). Nous  avons également diffusé un guide sur la RCR  et travaillons sur la création d'un portail internet à destination des professionnels du secteur. 

alimentez le débat

De plus, à l'approche du passage du texte de la loi d'avenir pour l'agriculture au Sénat, nous voyons là une opportunité unique de revoir le positionnement de la restauration collective afin de donner à chacun l'accès à des repas équilibrés et sains, à un coût acceptable ! 

 

Pour aller plus loin:

Signez notre pétition pour une loi d'avenir ambitieuse et porteuse de sens pour notre alimentation !

Retrouvez l'opération Alimentez le débat

Regardez les vidéos de nos chargés de projets sur le thème de l'alimentation d'Amandine Lebreton et d'Agathe Vassy qui vous présentent la loi d'avenir et les actions de Restauration Collective Responsable de la Fondation.

Nos pages dédiées à l'alimentation responsable 

Nos outils pour agir avec notre coach course 

Des recettes de cuisines de saison avec des personnalités du monde culinaire

 

 Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter en utilisant @fondationhulot et le #alimentezledebat


Focus:

> On appelle « restauration collective » la préparation et le service de repas destinés à un groupe de convives réunis dans un même lieu pour manger : élèves, étudiants, fonctionnaires, malades, retraités ou salariés d'une entreprise.

 

> La loi d'avenir, qu'est-ce que c'est ? La Loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt est la loi française qui trace, avec la politique agricole commune, le cadre du développement l'agriculture et de notre alimentation en France. Elle traite des enjeux d'organisation des filières, de gouvernance, de protection des terres agricoles, d'utilisation des médicaments pour les animaux, de l'exploitation du bois...

Après les décisions sur la politique agricole commune au niveau européen en 2013, c'est aujourd'hui la loi d'avenir pour l'agriculture et l'alimentation qui est discutée. Le texte de loi a été adopté à l'assemblée nationale mi-janvier et c'est maintenant au tour du Sénat d'analyser et de voter cette loi.

 

Commentaires :
0
Posté par :
NCourtoisFNH
Dans :
Parlons solutions
Tags :
agriculture
cuisine
alimentation responsable
loi d'avenir

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page