Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

Luttons contre l'artificialisation des terres agriccoles

En France, une surface de terres agricoles de la taille d'un département français disparait tous les 7 ans sous la pression de l'urbanisation. Ce sont ainsi près de 78 000 ha de terres arables qui sont artificialisées, devenant ainsi inaptes à être cultivées et à produire notre alimentation.

En plus de miter toujours plus le territoire, l'urbanisation galopante fait disparaître peu à peu ce qui est la base de notre alimentation et met en péril, à termes, notre capacité à nous nourrir.

C'est à partir de ce constat que l'association Filières paysannes, soutenues par des organisations environnementales, agricoles et citoyennes dont la Fondation Nicolas Hulot, lancent un appel à l'attention du Premier Ministre et du Ministre de l'Agriculture pour stopper ce phénomène. 

artificialisation des terres agricoles et projet de loi d'avenir

Nous proposons que la loi d'avenir en cours de discussion en Sénat intègre une évolution de la gouvernance autour des projets d'urbanisation dans les départements en renforçant le rôle des Commissions Départementales de Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (CDPENAF). L'objectif est que celles-ci aient non plus un avis consultatif mais décisionnel sur tout projet d'aménagement.

 

Soutenez la proposition en signant l'appel 

Nous nous engageons à porter cette proposition collectivement auprès de nos décideurs comme nous l'avons fait l'année dernière. Le mouvement I Field Good pour une alimentation responsable continue !

> Sanctuariser les terres nourricières, une des propositions extraites du Guide de l’éco-électeur pour un Pacte écologique local, Fondation Nicolas Hulot, mars 2014

 

 

L’AGROÉCOLOGIE : QU’EST CE QUE C’EST ?

La France est la première puissance agricole d'Europe mais en dix ans elle est passée de la 2e à la 3e place d'exportateur agroalimentaire mondial. Le projet de la loi d'avenir a donc pour objectif de renforcer la compétitivité des filières alimentaires tout en passant d'un modèle conventionnel (utilisation forte de pesticide) à un modèle intégrant largement l'agroécologie et en continuant de soutenir la croissance de l'agriculture bio.

 

On nous parle de plus en plus souvent d'agroécologie, mais qu'est-ce que ça signifie au juste ?

 

L'agroécologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s'appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Elle les amplifie tout en visant à diminuer les pressions sur l'environnement (ex : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter au maximum le recours aux engrais de synthèse et aux produits phytosanitaires etc.), et à préserver les ressources naturelles (eau, énergie, éléments minéraux). Il s'agit d'utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Le terme « agroécologie » désigne alors un nouveau modèle agricole, qui concilie les enjeux économiques et environnementaux de l'agriculture. 

Pierre Rhabi nous explique : Le terme agroécologie réunit deux termes : agronomie et écologie, ce dernier succède au terme « agrobiologie » (agriculture biologique) qui se concentrait lui uniquement sur l'agriculture. Le mot « agroécologie » naît alors du constat de plusieurs phénomènes économiques et écologiques (reboisement, lutte contre l'érosion, gestion des eaux pluviales, rapport entre l'agriculture et élevage etc.). Ce terme donne alors une extension à l'agriculture biologique et une globalité.

L'agroécologie est une démarche éthique et philosophique et pas seulement une technique scientifique : c'est un réel état d'esprit !

Retrouvez notre vidéo pédagogique : Qu'est-ce qu'une agriculture productive ?

Retrouvez le témoignage de notre expert Marc Dufumier qui nous explique qu'il est possible de nourrir tous les habitants de la planète.

Retrouvez notre opération Alimentez le débat !

 

Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter en utilisant @fondationhulot et le #alimentezledebat

Commentaires :
0
Posté par :
NCourtoisFNH
Dans :
Parlons solutions
Tags :
alimentation
agriculture
agroécologie
nourrir la planète

ENSEMBLE POUR UNE ALIMENTATION PLUS SAINE ET RESPONSABLE POUR TOUS !

Il y a quelques jours, la Fondation a lancé son opération « Alimentez le débat » destinée à permettre au plus grand nombre d'accéder à une alimentation plus saine et respectueuse de l'environnement.  

Afin d'atteindre cet objectif, nous allons continuer notre travail sur la Restauration Collective* en aidant les acteurs à s'approvisionner de manière responsable, c'est-à-dire en intégrant les 3 piliers d'une bonne alimentation : de qualité, de proximité et de saison. 

Dans cette lignée, nous avons regroupé un réseau de professionnels de la Restauration Collective (cuisiniers, convives, collectivités, etc.) pour comprendre les limites et contraintes de chaque acteur afin de les aider à s'orienter vers une Restauration Collective Responsable (RCR). Nous  avons également diffusé un guide sur la RCR  et travaillons sur la création d'un portail internet à destination des professionnels du secteur. 

alimentez le débat

De plus, à l'approche du passage du texte de la loi d'avenir pour l'agriculture au Sénat, nous voyons là une opportunité unique de revoir le positionnement de la restauration collective afin de donner à chacun l'accès à des repas équilibrés et sains, à un coût acceptable ! 

 

Pour aller plus loin:

Signez notre pétition pour une loi d'avenir ambitieuse et porteuse de sens pour notre alimentation !

Retrouvez l'opération Alimentez le débat

Regardez les vidéos de nos chargés de projets sur le thème de l'alimentation d'Amandine Lebreton et d'Agathe Vassy qui vous présentent la loi d'avenir et les actions de Restauration Collective Responsable de la Fondation.

Nos pages dédiées à l'alimentation responsable 

Nos outils pour agir avec notre coach course 

Des recettes de cuisines de saison avec des personnalités du monde culinaire

 

 Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter en utilisant @fondationhulot et le #alimentezledebat


Focus:

> On appelle « restauration collective » la préparation et le service de repas destinés à un groupe de convives réunis dans un même lieu pour manger : élèves, étudiants, fonctionnaires, malades, retraités ou salariés d'une entreprise.

 

> La loi d'avenir, qu'est-ce que c'est ? La Loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt est la loi française qui trace, avec la politique agricole commune, le cadre du développement l'agriculture et de notre alimentation en France. Elle traite des enjeux d'organisation des filières, de gouvernance, de protection des terres agricoles, d'utilisation des médicaments pour les animaux, de l'exploitation du bois...

Après les décisions sur la politique agricole commune au niveau européen en 2013, c'est aujourd'hui la loi d'avenir pour l'agriculture et l'alimentation qui est discutée. Le texte de loi a été adopté à l'assemblée nationale mi-janvier et c'est maintenant au tour du Sénat d'analyser et de voter cette loi.

 

Commentaires :
0
Posté par :
NCourtoisFNH
Dans :
Parlons solutions
Tags :
agriculture
cuisine
alimentation responsable
loi d'avenir

50 idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation, de Marc Dufumier, Allary Editions, 06/02/14

Des réponses claires et scientifiquement incontestables qui remettent en cause beaucoup de nos idées reçues. Que se passe-t-il vraiment dans nos assiettes et nos campagnes ?

La plupart des tomates n'ont plus de goût.

Vrai. Le goût ne fait pas partie des critères de sélection des aliments proposés par l'agriculture industrielle.

Boire beaucoup de lait est bon pour la santé.

Faux. C'est mauvais pour les os et pour le taux de cholestérol.

Le réchauffement climatique met en péril nos vins.

Vrai. Mais on pourra peut-être y remédier.

Nos races animales sont en voie de disparition.

Vrai. Et il est urgent d'agir.

L'agriculture industrielle vend des produits « bon marché ».

Faux. Nous les payons en réalité très cher.

Vivre à la campagne est bon pour la santé et rend plus heureux.

Faux. Les conditions de vie s'y dégradent.

50 idées reçues

A propos de l'auteur

Professeur émérite à l'AgroParisTech, expert auprès des Nations unies (FAO) et de la Banque mondiale, Marc Dufumier est l'un des plus grands spécialistes mondiaux des questions d'agriculture et d'alimentation. Il a été impliqué dans de nombreux projets de développement agricole, en France et à l'étranger, et a milité dans diverses associations de solidarité internationale. Il a notamment réalisé de nombreux séjours dans les pays du Sud en appui à des politiques de réforme agraire, des programmes de sécurité et de souveraineté alimentaire, et des projets de développement agricole et rural. Il est régulièrement sollicité par les gouvernements étrangers confrontés à des crises alimentaires ou agricoles. Il est depuis 2007  membre du comité scientifique de la Fondation Nicolas-Hulot pour la Nature et l'Homme, avec lequel il a participé en France au Grenelle de l'environnement. Il est membre du conseil scientifique de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), président de la Plate-Forme pour le commerce équitable (PFCE) et président de la nouvelle association pour la Fondation René-Dumont.

50 idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation, de Marc Dufumier, Allary Editions, 06/02/14, ISBN : 978-2-37073-001-5, EAN : 9782370730015, 256 p., 18,90 €.

Commentaires :
2
Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
alimentation
agriculture
idées reçues

2014 : Année internationale de l'agriculture familiale (AIAF)

L'assemblée générale de l'ONU a désigné 2014 "année internationale de l'agriculture familiale", avec en sous-titre "Nourrir le monde, soigner la planète"

Agriculture familiale

L'AIAF 2014 est une initiative promue par le Forum Rural Mondial et soutenue par plus de 360 organisations de la société civile, d'agriculteurs et agricultrices. Sa célébration dans le monde entier vise à promouvoir des politiques actives en faveur du développement durable des systèmes agricoles de l'Agriculture Familiale, paysanne, indigène, coopérative et de la pêche artisanale.

Tout cela dans la perspective de lutter efficacement contre la pauvreté et la faim et de la recherche d'un milieu rural fondée sur le respect de l'environnement et la biodiversité.

En savoir plus :

> Voir le site de la campagne 

 

Commentaires :
0
Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Parlons solutions
Tags :
environnement
alimentation
agriculture
ONU

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page