Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

C'est le printemps: n'oublions pas les bons réflexes

Nous vous proposons aujourd'hui un petit billet "mémo" en ce changement de saison pour ne pas oublier les bons réflexes en faisant nos courses.

Notre mot d'ordre QPS: qualité, proximité et saisonnalité.

>Privilégions les produits régionaux et de terroir, notamment les signes de qualité (AOC, IGP, BIO)

Pour préserver notre patrimoine gastronomique et territorial tout en favorisant des modes de production.

Les produits portant un signes de qualité vous garantissent une bonne qualité

POUR TÉLÉCHARGER VOTRE COACH COURSES QUI DONNE DES REPÈRES POUR FAIRE SES COURSES

 

>Privilégions les produits biologique

Pour favoriser les modes de cultures respectueux des cycles végétaux, du bien être animal et de la santé.

Les produits portant un écolabel environnemental officiel vous garantissent une bonne qualité et un impact limité sur l'environnement.

POUR TÉLÉCHARGER VOTRE COACH COURSES QUI DONNE DES REPÈRES POUR FAIRE SES COURSES

privilégions la saisonnalité

>Privilégions les fruits et légumes de saison

Pour respecter les rythmes naturels, les qualités nutritives des aliments et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Priorité au frais > Les aliments frais demandent moins d'énergie que les conserves ou les produits congelés. Les produits locaux n'ont généralement pas recours aux transports, aux serres chauffées, à la réfrigération ou aux conservateurs chimiques.

Une addition lourde > Le circuit de l'alimentation représente près du tiers des émissions françaises de Gaz à effet de serre (GES), cela vaut vraiment la peine de réfléchir à la façon de remplir son estomac.

Un fruit importé hors saison consomme pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison.

POUR TELÉCHARGER LE POSTER DES FRUITS ET LÉGUMES DE SAISON

 

=> Pour retrouver tous les éco-gestes relatifs aux achats

Sources de ce billet :
> Des recettes de saison avec quelques personnalités du monde culinaire c'est par ici http://www.desfraisesauprintemps.org/agir-recette-printemps.html

> En ligne. Le Petit Livre Vert pour la Terre : plus de 100 écogestes à adopter au quotidien pour vivre en harmonie avec la planète et faire des économies.
> En ligne. "Des fraises au printemps": outils et conseils pour faire ses courses et cuisiner en vue de manger local, de saison, varié et de qualité.

Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter en utilisant @fondationhulot et le #alimentezledebat

 

Commentaires :
0
Posté par :
NCourtoisFNH
Dans :
Parlons solutions
Tags :
alimentation
écogestes
printemps
saisonnalité
se nourrir

L’AGROÉCOLOGIE : QU’EST CE QUE C’EST ?

La France est la première puissance agricole d'Europe mais en dix ans elle est passée de la 2e à la 3e place d'exportateur agroalimentaire mondial. Le projet de la loi d'avenir a donc pour objectif de renforcer la compétitivité des filières alimentaires tout en passant d'un modèle conventionnel (utilisation forte de pesticide) à un modèle intégrant largement l'agroécologie et en continuant de soutenir la croissance de l'agriculture bio.

 

On nous parle de plus en plus souvent d'agroécologie, mais qu'est-ce que ça signifie au juste ?

 

L'agroécologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s'appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Elle les amplifie tout en visant à diminuer les pressions sur l'environnement (ex : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter au maximum le recours aux engrais de synthèse et aux produits phytosanitaires etc.), et à préserver les ressources naturelles (eau, énergie, éléments minéraux). Il s'agit d'utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Le terme « agroécologie » désigne alors un nouveau modèle agricole, qui concilie les enjeux économiques et environnementaux de l'agriculture. 

Pierre Rhabi nous explique : Le terme agroécologie réunit deux termes : agronomie et écologie, ce dernier succède au terme « agrobiologie » (agriculture biologique) qui se concentrait lui uniquement sur l'agriculture. Le mot « agroécologie » naît alors du constat de plusieurs phénomènes économiques et écologiques (reboisement, lutte contre l'érosion, gestion des eaux pluviales, rapport entre l'agriculture et élevage etc.). Ce terme donne alors une extension à l'agriculture biologique et une globalité.

L'agroécologie est une démarche éthique et philosophique et pas seulement une technique scientifique : c'est un réel état d'esprit !

Retrouvez notre vidéo pédagogique : Qu'est-ce qu'une agriculture productive ?

Retrouvez le témoignage de notre expert Marc Dufumier qui nous explique qu'il est possible de nourrir tous les habitants de la planète.

Retrouvez notre opération Alimentez le débat !

 

Pour nous suivre et poser vos questions n'hésitez pas à utiliser notre page Facebook mais aussi notre fil twitter en utilisant @fondationhulot et le #alimentezledebat

Commentaires :
0
Posté par :
NCourtoisFNH
Dans :
Parlons solutions
Tags :
alimentation
agriculture
agroécologie
nourrir la planète

Professionnels de la restauration collective : donnez-nous votre avis !

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme travaille depuis 2007 sur la question de la restauration collective responsable. Avec 3 milliards de repas servis en France chaque année, elle constitue en effet un formidable levier de changement sur nos territoires, en recréant du lien entre le champ et l'assiette, entre les professionnels et le convive.

Une démarche de restauration dite « responsable » respecte trois règles d'or : qualité, proximité et saisonnalité pour gérer son assiette autrement et favoriser la restauration de la fertilité des sols, relocaliser les systèmes alimentaires - de la production à la consommation - former au goût et à la qualité, préserver la santé, et sécuriser les débouchés pour les agriculteurs locaux. La restauration collective responsable, c'est également une restauration qui donne la part belle au collectif et à la solidarité, via l'implication dynamique de tous les acteurs du territoire dans un même projet d'alimentation, des convives aux agriculteurs, en passant par les élus et les associations environnementales...

La Fondation Nicolas Hulot avec le magazine Cuisine Collective et le CCC-France (Association de la restauration collective en gestion directe) lancent un sondage à destination des professionnels de la restauration collective : cuisiniers, gestionnaires, élus...

Il s'agit de faire un état des lieux des pratiques actuelles concernant l'approvisionnement en produits de qualité, de proximité et de saison dans nos cantines. A travers ce sondage, nous souhaitons ainsi parvenir à mieux cerner les démarches actuellement en place en France en matière de restauration collective responsable, en vue d'identifier les leviers du changement.

Découvrir d'autres témoignages d'experts ou d'acteurs en vidéo


Commentaires :
2
Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Parlons solutions
Tags :
alimentation
sondage
restauration collective responsable
collectivité

50 idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation, de Marc Dufumier, Allary Editions, 06/02/14

Des réponses claires et scientifiquement incontestables qui remettent en cause beaucoup de nos idées reçues. Que se passe-t-il vraiment dans nos assiettes et nos campagnes ?

La plupart des tomates n'ont plus de goût.

Vrai. Le goût ne fait pas partie des critères de sélection des aliments proposés par l'agriculture industrielle.

Boire beaucoup de lait est bon pour la santé.

Faux. C'est mauvais pour les os et pour le taux de cholestérol.

Le réchauffement climatique met en péril nos vins.

Vrai. Mais on pourra peut-être y remédier.

Nos races animales sont en voie de disparition.

Vrai. Et il est urgent d'agir.

L'agriculture industrielle vend des produits « bon marché ».

Faux. Nous les payons en réalité très cher.

Vivre à la campagne est bon pour la santé et rend plus heureux.

Faux. Les conditions de vie s'y dégradent.

50 idées reçues

A propos de l'auteur

Professeur émérite à l'AgroParisTech, expert auprès des Nations unies (FAO) et de la Banque mondiale, Marc Dufumier est l'un des plus grands spécialistes mondiaux des questions d'agriculture et d'alimentation. Il a été impliqué dans de nombreux projets de développement agricole, en France et à l'étranger, et a milité dans diverses associations de solidarité internationale. Il a notamment réalisé de nombreux séjours dans les pays du Sud en appui à des politiques de réforme agraire, des programmes de sécurité et de souveraineté alimentaire, et des projets de développement agricole et rural. Il est régulièrement sollicité par les gouvernements étrangers confrontés à des crises alimentaires ou agricoles. Il est depuis 2007  membre du comité scientifique de la Fondation Nicolas-Hulot pour la Nature et l'Homme, avec lequel il a participé en France au Grenelle de l'environnement. Il est membre du conseil scientifique de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), président de la Plate-Forme pour le commerce équitable (PFCE) et président de la nouvelle association pour la Fondation René-Dumont.

50 idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation, de Marc Dufumier, Allary Editions, 06/02/14, ISBN : 978-2-37073-001-5, EAN : 9782370730015, 256 p., 18,90 €.

Commentaires :
2
Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Lire et découvrir
Tags :
alimentation
agriculture
idées reçues

2014 : Année internationale de l'agriculture familiale (AIAF)

L'assemblée générale de l'ONU a désigné 2014 "année internationale de l'agriculture familiale", avec en sous-titre "Nourrir le monde, soigner la planète"

Agriculture familiale

L'AIAF 2014 est une initiative promue par le Forum Rural Mondial et soutenue par plus de 360 organisations de la société civile, d'agriculteurs et agricultrices. Sa célébration dans le monde entier vise à promouvoir des politiques actives en faveur du développement durable des systèmes agricoles de l'Agriculture Familiale, paysanne, indigène, coopérative et de la pêche artisanale.

Tout cela dans la perspective de lutter efficacement contre la pauvreté et la faim et de la recherche d'un milieu rural fondée sur le respect de l'environnement et la biodiversité.

En savoir plus :

> Voir le site de la campagne 

 

Commentaires :
0
Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Parlons solutions
Tags :
environnement
alimentation
agriculture
ONU

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page