Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

Tonga soa - Passer le seuil, une exposition itinérante Coup de Cœur de la Fondation Nicolas Hulot

Une exposition itinérante, une invitation dans l'intimité de ceux pour qui l'électricité n'est (encore) qu'un rêve.

Lancée par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, l'initiative "Energies durables pour tous" promeut une énergie accessible, abordable, propre et efficace pour tous. Eclairer les foyers, les écoles, et les hôpitaux ou permettre le développement des activités économiques et communautaires sont en effet des éléments essentiels pour lutter contre les inégalités dans le monde.

Tongo Soa

© Sandro Marcacci

Dans la lignée des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le Centre Ecologique Albert Schweitzer (CEAS) travaille avec ses partenaires africains pour encourager la production locale de technologies vertes. A Madagascar, des artisans sont formés à la production de chauffe-eau solaires et à la mise en place de microcentrales hydroélectriques. C'est leurs futurs clients qui font l'objet de l'exposition Tonga soa - Passer le seuil.

 

  • Démarche artistique

 

Durant l'été 2013, le photographe philosophe Sandro Marcacci et sa famille se sont rendus à Madagascar pour réaliser diverses études socioéconomiques, dont une sur les futurs lieux d'implantation de microcentrales hydroélectriques. Au contact des villageois, ils ont pu s'imprégner de leurs conditions de vie, écouter leurs besoins et échanger sur leurs rêves.

En l'absence d'électricité, l'auteur a ainsi réalisé dans les foyers visités des clichés en lumière naturelle et sans nulle mise en scène. Le résultat : des natures mortes, des portraits et des ambiances, dont certaines ne sont pas sans rappeler l'âge d'or de la peinture flamande. Entre approche artistique et documentation ethnographique, des images de vie qui se passent de tout commentaire.

L'exposition Tonga soa - Passer le seuil, sera présentée dans toute la Suisse depuis le printemps 2014 jusqu'à l'automne 2015. Elle a pour but de sensibiliser la population à l'importance cruciale des énergies renouvelables dans l'élimination de la pauvreté dans le monde.

Tongo Soa

© Sandro Marcacci


 

Commentaires :
0
Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Parlons solutions
Tags :
énergie
coup de coeur
exposition
énergie durable
tongo soa

La transition énergétique près de chez vous : rendez-vous les 22 et 23 juin pour les Journées de l'énergie durable

 

Journées de l'énergie durable

 

Des dizaines de sites, industriels ou tertiaires, publics ou privés, partout en France, ouvrent leurs portes au grand public pour lui faire découvrir comment moins consommer d'énergie et recourir aux énergies renouvelables.
Depuis 2011, le Comité de Liaison Énergies Renouvelables (CLER) organise avec le concours de l'Ademe les « Journées de l'Énergie Durable ». Elles auront lieu le vendredi 22 (pour toucher le public scolaire) et le samedi 23 juin. Elles sont concomitantes cette année avec la Semaine européenne de l'énergie durable, organisée dans plus de 30 pays de l'Union européenne.
Sur le site des Journées de l'énergie durable, les organisateurs - qui peuvent être des particuliers - disposent d'un formulaire pour annoncer leur événement.


En savoir plus
> Inscrivez-vous aux Journées de l'énergie durable
> Découvrez la carte de France des lieux ouverts au public au fur et à mesure de leur inscription
> Découvrez le programme Climat & Energie de la Fondation

Commentaires :
0
Posté par :
FLORENCE
Dans :
Agenda
Tags :
énergie durable
transition énergétique
journées de l'énergie durable

2012: Année internationale de l'énergie durable pour tous

 

Reconnaissant l'importance de l'énergie pour le développement durable, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé l'année 2012, Année internationale de l'énergie durable pour tous.

Année internationale de l'énergie



"Cette Année internationale de l'énergie durable pour tous est l'occasion de sensibiliser à l'importance d'améliorer l'accès durable à l'énergie, l'efficience énergétique, et l'énergie renouvelable au niveau local, régional et international.

Les services énergétiques ont un effet profond sur la productivité, la santé, l'enseignement, les changements climatiques, la sécurité alimentaire et la sécurité de l'approvisionnement en eau ainsi que les services de communications.

Année internationale de l'énergie

C'est pourquoi l'absence d'accès à une énergie propre, abordable et fiable entrave le développement humain, social et économique et constitue un obstacle majeur à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Pourtant, 1,4 milliard de personnes n'ont pas accès à une énergie moderne, tandis que trois milliards de personnes dépendent de la « biomasse traditionnelle » et du charbon comme source principale de combustible."

Source: site 2012 Année internationale de l'énergie durable pour tous

En savoir plus:
> Année internationale de l'énergie
> Le programme Climat & énergie de la Fondation
> Luttrer efficacement contre la précarité énergétique

Commentaires :
0
Posté par :
DE MONCLIN FLORENCE
Dans :
Agenda
Tags :
énergie
énergie durable
accès à l'énergie

Energie durable: le CLER fait son cinéma !


Le Comité de Liaison des Energies Renouvelable (CLER),  lance un concours courts-métrages "CLER-Obscur 2011"

Le but : promouvoir les thématiques liées à l'énergie durable: énergies renouvelables, mobilité durable, efficacité énergétique, maîtrise de l'énergie...

Concours CLER-obscur

La réduction des gaz à effet de serre à l'ordre du Conseil de l'environnement

Bookmark and Share

 

Ce mardi 21 juin 2011 se tient à Bruxelles une nouvelle session du Conseil de l'environnement, regroupant les ministres de l'environnement de chaque pays membre de l'Union Européenne. On trouve notamment à l'ordre du jour de cette réunion la dernière communication de la Commission Européenne, intitulée « Roadmap 2050 », et traitant notamment des trajectoires de réduction d'émissions de gaz à effet de serre afin que l'Union Européenne soit en accord avec les recommandations des scientifiques afin de limiter l'augmentation des températures moyennes mondiales en-deçà de +2°C.

 

Peu d'avancées sur la suite du Protocole de Kyoto

 

Cette réunion fait suite à la session intermédiaire de négociations sur les changements climatiques, qui s'est tenue la semaine dernière à Bonn, avec l'objectif de préparer la session annuelle de négociations de Durban à la fin de l'année 2011. L'enjeu central de ces négociations est la défintion d'une deuxième période d'engagement du Protocole de Kyoto, dont la première phase arrive à échéance fin 2012. C'est à ce jour le seul accord légalement contraignant qui engage les pays sur une trajectoire de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

 

Or, les négociations piétinent. S'il est déjà complexe de trouver un accord collectif sur certains aspects techniques (engagements chiffrés, mécanismes de financements, aide aux pays en développement), le principe même de reconduction du Protocole ne fait toujours pas l'unanimité. L'Europe elle-même ne soutient pas encore indéfectiblement une deuxième période du Protocole, et ne joue pas son rôle de leader.

 

Des objectifs non concordants avec les recommandations des scientifiques

 

L'Union Européenne s'est engagée collectivement à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2020, par rapport aux niveaux de 1990. Si cet objectif est un premier pas positif, il est pourtant à noter que celui-ci ne correspond pas aux recommandations des scientifiques. En effet, en suivant cette trajectoire de réduction, l'augmentation de la température moyenne mondiale pourrait atteindre les +3°C d'ici 2100. Les conséquences sur les écosystèmes et les sociétés humaines seraient désastreux.

 

Pourtant, l'Union Européenne est à ce jour la plus engagée dans une démarche de maintien des équilibres climatiques. Le Paquet Energie Climat (réduction des émissions de gaz à effet de serre, réduction de la consommation énergétique, développement du recours aux énergies renouvelables) représente une première étape importante avancée. Toutefois, et pour répondre vraiment aux enjeux énergétiques et climatiques de notre époque, l'Europe se doit de faire preuve de plus hautes ambitions. Ainsi, et le rappelle l'accord de Copenhague, il est indispensable de maintenir la hausse de la température en-deçà de +2°C. Pour cela, l'Union Européenne doit revoir à la hausse son objectif de réduction d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 : les scientifiques recommandent une réduction comprise entre -25% et -40% d'ici 2020 pour l'ensemble des pays industrialisés. La Commission Européenne, et de multiples acteurs de la société civile soutiennent le passage à un objectif de -30%. C'est maintenant aux ministres de l'environnement, et ensuite aux Chefs d'Etats de s'engager sans attendre dans une transition énergétique et climatique plus ambitieuse, afin de tenir les engagements pris devant la communauté internationale, et de contribuer à relancer les négociations internationales.

 

En savoir plus :
Efficacité énergétique : l'Europe doit enfin passer à l'action
Comprendre et agir sur la page Climat / Energie de la Fondation
Retrouvez le plan efficacité énergétique
Découvrez l'analyse de l'enjeu de passer à un objectif de 30% de réduction de nos émissions de GES par le Climate Action Network (en anglais)
Réduire les émissions de gaz à effet de serre de -30 %

 

 


Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page