Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

0
 
 

Thon rouge : Le rôle de la CITES

Du 13 au 25 mars prochain, la Conférence des parties de la CITES se réunira à Doha (Qatar).

Lors de cette conférence, les parties, composés des 175 pays membres de la convention, décideront des espèces animales ou végétales qui pourront ou non bénéficier d’une protection au titre de la Convention. Au menu cette année, se trouve notamment le thon rouge qui a suscité de nombreux débats dans notre pays. Faisons tout d'abord un point sur cet organe dont la décision sera déterminante pour l'avenir du thon rouge :

thon rouge

  • Qu’est ce que la CITES ?

La CITES, ou Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, est un accord international entre Etats ; il s'agit d'une convention de l’ONU qui a pour objet de veiller à ce que le commerce ne soit pas un facteur d’extinction d’espèce.

Concrètement, il s’agit de la seule organisation mondiale ayant autorité pour limiter ou interdire le commerce international d'espèces animales ou végétales menacées afin d'assurer leur survie.

Entrée en vigueur en 1975, elle compte aujourd’hui 175 pays signataires (appelées Parties à la convention). La Conférence des Parties (CoP) est l'organe décideur suprême de la Convention. Elle comprend tous les Etats Parties à la CITES et se réunit tous les deux ou trois ans.

La CITES contrôle et réglemente le commerce international des spécimens des espèces inscrites à ses annexes soit plus de 30 000 espèces à ce jour. Toute importation, exportation, réexportation (exportation d'un spécimen importé) ou introduction en provenance de la mer de spécimens des espèces couvertes par la Convention doit être autorisée dans le cadre d'un système de permis. Chaque Partie à la Convention doit désigner au moins un organe de gestion chargé d'administrer le système de permis et au moins une autorité scientifique qui lui donne son avis sur les effets du commerce sur les espèces.

CITES

- Annexe I : le commerce international des espèces inscrites à l’annexe I est dans la majeure partie des cas interdit.

- Annexe II : le commerce international des espèces inscrites à l’annexe II est soumis à des restrictions. S’il est autorisé, il doit être couvert par un permis d'exportation ou un certificat de réexportation.

- Annexe III : il s’agit de la liste des espèces inscrites à la demande d'une Partie qui en réglemente déjà le commerce et qui a besoin de la coopération des autres Parties pour en empêcher l'exploitation illégale ou non durable.

Seule la Conférence des Parties peut ajouter ou supprimer des espèces des Annexes I et II, ou les faire passer de l’une à l’autre.

Lire notre billet : "Thon rouge, une décision française controversée"

Bookmark and Share

Posté par :
albane
Dans :
Veille écologique
Tags :
thon rouge
CITES
conférence des parties

1Commentaires

Posté par :
mackenzierevell (non vérifié)

Police is one of the parties of which defend comprehend, no matter perhaps the suspect is really a politician. It is a necessity that must definitely be done. I like this site :: Automotive Kent Auto Repair

Faire un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Image CAPTCHA

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page