Menu interne – tête de page
Aller au contenu
Aller à la navigation
Aller au menu
Aller au pied de container

5
 
 

Professionnels de la restauration collective : donnez-nous votre avis !

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme travaille depuis 2007 sur la question de la restauration collective responsable. Avec 3 milliards de repas servis en France chaque année, elle constitue en effet un formidable levier de changement sur nos territoires, en recréant du lien entre le champ et l'assiette, entre les professionnels et le convive.

Une démarche de restauration dite « responsable » respecte trois règles d'or : qualité, proximité et saisonnalité pour gérer son assiette autrement et favoriser la restauration de la fertilité des sols, relocaliser les systèmes alimentaires - de la production à la consommation - former au goût et à la qualité, préserver la santé, et sécuriser les débouchés pour les agriculteurs locaux. La restauration collective responsable, c'est également une restauration qui donne la part belle au collectif et à la solidarité, via l'implication dynamique de tous les acteurs du territoire dans un même projet d'alimentation, des convives aux agriculteurs, en passant par les élus et les associations environnementales...

La Fondation Nicolas Hulot avec le magazine Cuisine Collective et le CCC-France (Association de la restauration collective en gestion directe) lancent un sondage à destination des professionnels de la restauration collective : cuisiniers, gestionnaires, élus...

Il s'agit de faire un état des lieux des pratiques actuelles concernant l'approvisionnement en produits de qualité, de proximité et de saison dans nos cantines. A travers ce sondage, nous souhaitons ainsi parvenir à mieux cerner les démarches actuellement en place en France en matière de restauration collective responsable, en vue d'identifier les leviers du changement.

Découvrir d'autres témoignages d'experts ou d'acteurs en vidéo


Quelques chiffres

  • Début 2013,56% des établissements de RC proposaient des produits bio à leurs convives (contre 4% avant 2006 et 46% début 2011).
  • Début 2013, les produits biologiques représentaient 2,4 % des achats alimentaires en restauration à caractère social (contre 0,6 % en 2008).

Professionnels de la restauration collective, participez au sondage ici (une trentaine de questions)

Votre collectivité est engagée, faites suivre ce sondage à votre collectivité !

Aller plus loin :
> Téléchargez le guide de la restauration collective responsable

> Découvrir l'exemple d'une commune engagée Lons-le-Saunier

> Voir le reportage sur la restauration collective responsable mise en place à Lons-le-Saunier

> Comprendre le lien entre nos habitudes de consommation et l'impact sur la biodiversité et le changement climatique avec le livret découverte "Des fraises au printemps"

> Agir dans ses choix alimentaires en tant que citoyen avec le poster des fruits et légumes de saison (pdf)

> et le Coach courses ou Repères pour faire ses courses (pdf)

> Découvrir d'autres témoignages d'experts ou d'acteurs en vidéo 

 

Posté par :
CarolinePannetierFnh
Dans :
Parlons solutions
Tags :
alimentation
sondage
restauration collective responsable
collectivité

2Comments

Posté par :
YannBossuatFNH

Bonjour et merci de votre juste remarque. Nous proposons à tous les acteurs de participer au sondage ayant bien conscience du nombre d'acteurs en dehors des cantines.

Posté par :
francis.lecoeur (not verified)

La restauration collective n'est pas uniquement proposée dans les cantines. Il faudrait également faire le sondage auprès des maisons de retraite qui accueillent des personnes âgées. Les repas des séniors sont gérés matin, midi et soirs dans ce type d'établissement et vu leur âge élevé et leur autonomie il y a forte à parier qu'il ai pas mal de gaspillage.

Post new comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
Image CAPTCHA
Enter the characters (without spaces) shown in the image.

Menu interne – pied de page
Aller au contenu
Aller au menu
Aller à la navigation
Aller à la tête de page