Penser la transition

Accord de Paris : Une mobilisation sans précédent de toutes les composantes de la société !

Publié le 14 décembre 2015
Au-delà de l’accord, la COP 21 a été un grand moment de mobilisation collective. Toutes les composantes de la société se sont concrètement engagées à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Paris n’est pas que l’aboutissement de 5 ans de négociations, c’est le début d’une histoire qui ne fait que commencer.

Au-delà de l'accord de Paris, il est important de mettre en avant les engagements pris en dehors du cadre officiel par les collectivités locales, les entreprises et la société civile.

Quand les collectivités s’engagent :

  • 7000 régions, provinces ou villes ont déjà pris des engagements en faveur du climat. 
  • Près de 80 villes, régions, provinces ou Etats fédérés représentant 615 millions d’habitants se sont engagées  à réduire de 80 à 95% leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 (par rapport à 1990) ou à réduire les émissions par habitant à 2 tCO2e. 
  • 11 villes ou provinces chinoises (représentant près du quart des émissions chinoises) se sont engagées dans le cadre de L'Alliance of Peaking Pioneer Cities a atteindre leur pic d’émissions de GES en 2020 soit 10 ans avant l’objectif affiché par la Chine.
  • 18 villes américaines annoncent leur neutralité carbone pour 2050. 
  • A Paris, 700 maires se sont engagés à réduire de 3,7 GTeqCO2 les émissions de leurs villes (cela représente un peu moins de 10% des émissions mondiales) avec un objectif 100 % énergies renouvelables (ENR) en 2050 (quand cela n’apparaît pas une fois dans l’accord de Paris). Les zones urbaines représentent près de 50% des émissions de GES mondiales.

Quand finance et entreprises évoluent vers une meilleure prise en compte du long terme :

  • Avec notamment 350.org ou la plateforme Divest-Invest, près de 800 fonds de pension, entreprises, universités, collectivités, fondations ont décidé de sortir totalement ou partiellement des énergies fossiles. 
  • 3 400 milliards de dollars, c’est le montant des actifs des fonds d’investissements qui se sont engagés dans cette dynamique. Et cela ne fait que commencer !
  • Henry Paulson, ex secrétaire d’Etat au Trésor américain, Mark Carney, gouverneur de la Banque d'Angleterre et président du FSB, ce sont eux aujourd’hui qui dénoncent « la tragédie des horizons » et mettent l’accent sur les risques climatiques pour l’industrie financière.
  • 450 entreprises, rassemblée au sein de Caring for Climate, la plus grande coalition d'netreprises engagées sur le climat, ont défini des objectifs précis pour réduire leur impact: c'est la carbon pricing leadership coalition pour un prix du carbone

Une révolution dans les énergies renouvelables :

  • 300 Gigawatts d’ici 2030 c'est l’objectif de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables ;
  • 120 pays réunis dans une Alliance des pays riches en solaire pour accélérer le développement du solaire photovoltaïque.
  • 500 % d’augmentation des capacités installées de production d’électricité géothermique et une progression de 200 % de la chaleur géothermique d’ici 2030 au niveau mondial. C’est l’objectif de l’Alliance mondiale pour la géothermie qui regroupe 36 pays et 23 institutions.
  • Doublement des efforts R&D pour les cleantech (abréviation de clean technology) qui sont les techniques et les services industriels qui utilisent les ressources naturelles, l’énergie, l’eau, les matières premières dans une perspective d’amélioration importante de l’efficacité et de la productivité.

Quand les citoyens se mobilisent en masse et fait pression : 

  • Marche mondiale pour le climat : 780 000 marcheurs ont participé aux 2300 marches à travers le monde.
  • Plus de 660 000 signatures pour l’appel « Chefs d’Etat, osez » de la Fondation Nicolas Hulot en moins de deux mois

Pour aller plus loin consulter la plateforme des engagements de la société civile