Penser la transition

Financer massivement la transition énergétique

Publié le 04 novembre 2014
Le projet de Société de Financement de la Transition Énergétique (SFTE), vise à accompagner une stratégie européenne d’investissements avec un large partenariat entre le public et le privé pour relancer l’économie par la rénovation énergétique des écoles, des hôpitaux et de l’ensemble des bâtiments publics.

En France, il vise à déclencher entre 30 et 70 Mds € d’investissements de qualité sur 10 ans pour la réalisation de projets de taille moyenne (de l’ordre du million d’euros) nécessaires à la transition énergétique et climatique.

Le rapport présente les principales recommandations pour la création d'une société de financement de la transition énergétique.

1/ La première partie centrée sur le contexte met d’abord en évidence l’opportunité sans équivalent que représente la rénovation énergétique des bâtiments publics en France et en Europe, pour un programme d’investissements de qualité compatible avec les contraintes économiques actuelles. Le rapport décrit ainsi les nombreux avantages d'un investissement conséquent dans ce secteur : les bénéfices économiques (dépendance énergétique, déficit commercial, création d’une filière d’excellence et compétitivité), sociaux (emplois), locaux (PME), environnementaux (CO2) et financiers (recettes fiscales et réduction de la dette).

2/  La structuration financière, détaillée dans la deuxième partie, décrit les solutions identifiées pour permettre un changement d’ordre de grandeur dans les volumes de rénovation énergétique des bâtiments publics : garantie d’excellente qualité, évolution radicale du CPE, compatibilité avec la comptabilité européenne, refinancement sur le long terme par les investisseurs institutionnels...

3/ La dernière partie précise les suites concrètes proposées au projet pour sa mise en œuvre, notamment par la forte mobilisation du secteur public français mais aussi pour donner au projet sa dimension européenne.

Une étude menée par un large consortium d'acteurs

L'idée de cette étude est née lors du Débat National sur la Transition Energétique (2013). Lors de ce débat, Matthieu Orphelin, porte-parole de la la Fondation Nicolas Hulot s'est vu confier le co-pilotage d'un groupe de travail sur les financements de la transition énergétique. Lors d'une audition, Gaël Giraud, économiste membre du Conseil scientifique de la FNH, a proposé de créer une société de financement de la transition énergétique (SFTE) s'inspirant des mécanismes de la SFEF (société de financement de l'économie française), mise en place pour sauver le système bancaire lors de la crise de 2008.

Pour donner corps à cette idée, l'association AFTER a été créée afin de mener une étude de faisabilité sur la création de la SFTE en appliquant le mécanisme concrètement au cas de la rénovation énergétique du bâtiment publics. Le projet SFTE est soutenu par un large consortium d’industriels, d'organismes financiers, de collectivités locales et ONGs parmi lesquels la Fondation Nicolas Hulot et le think tank Shift Project. Le projet bénéficie par ailleurs du soutien du Plan Bâtiment Durable.

Financer massivement la transition énergétique
04.11.2014 - format ZIP - 4.65 mo

Dans les mêmes thématiques

EconomieFinance et fiscalitéHabitat