Penser la transition

Nicolas Hulot met fin à sa mission d’Envoyé spécial pour la protection de la planète et poursuit son engagement au sein de sa Fondation

Publié le 06 janvier 2016
Début 2013, Nicolas Hulot commençait sa mission d’envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète. Cette mission avait pour objectif de « mobiliser l’opinion internationale sur l’urgence de la crise écologique » et de faire en sorte que la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques soit un moment d’ambition collective. Au lendemain de la COP 21, jugeant à ce stade sa mission accomplie, Nicolas Hulot demande au Chef de l’Etat d’y mettre fin, avec effet au 30 janvier 2016. Il poursuit son engagement comme président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, dont il a conservé la présidence durant ces trois ans, et qui fête cette année ses 25 ans d’existence.

Nicolas Hulot : « Je remercie le président de la République de la confiance, de l’écoute et de l’autonomie qu’il m’a accordé pendant ces trois années. Je remercie par ailleurs le réseau diplomatique français pour son appui sans réserve. Loin d’être un aboutissement, la COP 21 marque le début d’une nouvelle ère. Le monde regarde et marche enfin dans le même sens. Je poursuis bien entendu mon engagement à travers ma fondation pour que les moyens mis en œuvre soient à la hauteur du défi à relever ».

 Tout au long de ces 3 ans, dans l’optique de la COP 21, Nicolas Hulot a ainsi inscrit le climat au cœur de ses activités d’envoyé spécial, mais aussi de président d’ONG. En explicitant les liens étroits unissant Climat et questions de développement, de paix et de sécurité, il s’est principalement employé à faire évoluer les mentalités pour faire passer l’idée que la lutte contre changement climatique et la protection de la planète vise avant tout à protéger l’humanité. 

Un engagement qu’il poursuit avec sa Fondation, à travers laquelle il s’est également très impliqué cette année, à la fois sur le volet mobilisation citoyenne (campagne de valorisation des solutions pour le climat « My Positive Impact », appel « Chefs d’Etat, osez ! » signé par 660 000 personnes) et sur le volet lobbying d’intérêt général pour un accord climat à Paris.

 

Téléchargez l'intégralité du communiqué de presse ICI 

Retrouvez le bilan en images de la mission de Nicolas Hulot