Outils

10 fiches pour décrypter le défi climatique

Publié le 23 juillet 2015 , mis à jour le 26 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

“Celui qui cueille une fleur dérange une étoile”, rappelait Théodore Monod pour illustrer qu’à l’intérieur de notre système cosmique, tout agit sur tout. Et en premier lieu le climat, dont on oublie trop souvent qu’il est à la base de la vie. Or la vie, loin d’être une norme, est bel et bien une exception.

10 fiches pour décrypter le défi climatique

Télécharger le dossier (format pdf - 6 Mo)

Pour la première fois de l’histoire de l’Humanité, nous sommes confrontés à des enjeux universels et de long terme. Parce que le climat n’a pas de frontière, c’est désormais la famille humaine qui est au pied du mur, car au cœur de l’éprouvette. Dans cette situation inédite qui, paradoxalement, devrait nous rapprocher, personne n’est immunisé par un statut économique, politique ou juridique. Il n’y aura ou que des perdants ou que des gagnants.

A l’occasion de la sortie du 5e rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du  climat (GIEC), tout nous indique dans cette médiation scientifique qu’on ne peut plus être dans  une posture du moins faisant ou du renvoi de responsabilité. J’ai encore gravée en mémoire cette interpellation d’Hindou Oumarou Ibrahim, la représentante tchadienne des peuples sahariens et  nomades dans les négociations sur le changement climatique qui, à Copenhague, disait à son  propos : “Vous, vous en parlez, nous on le vit ; nous sommes déjà dans le tunnel de la mort”. Quelles que soient les conjonctures, il devient impératif d’acter que nous avons une communauté de destin  et de partager une vision universelle du long terme. C’est bien la solidarité avec le vivant qui consacre  l’unicité de l’Homme et nous devons être capables d’agir pour une échelle de temps qui dépasse notre  propre espérance de vie et en même temps, de prendre en charge le reste du vivant. Dès lors que l’on
admet que nous sommes la partie consciente de la nature, cela nous donne des responsabilités. Un nouveau compte à rebours est lancé jusqu’à la conférence des Nations unies sur les changements climatiques de 2015, qui se tiendra en France. Reste que le parcours diplomatique qui passera par Varsovie fin 2013 et le Pérou en 2014, est encore long, et implique la mobilisation de tous les acteurs. Pour illustrer le mot crise, les Chinois ont recours à deux idéogrammes.

L’un signifiant danger, l’autre opportunité. A tout niveau de responsabilité et dans une vision holistique ou intégrale, il revient désormais à  chacun d’entre nous de transformer ce risque en opportunité, démontrant ainsi notre capacité  de résilience à l’image des “Villes en transition“, pour ne pas sacrifier l’avenir au présent.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Biodiv'party
Prélèvement à la source : mode d'emploi
Coach courses, le repère pour faire ses courses