Projets soutenus

8 femmes, 8 projets exceptionnels

Publié le 08 mars 2017 , mis à jour le 19 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

La Journée internationale du droit des femmes est l’histoire de femmes ordinaires qui font l’histoire. Pour la Fondation Nicolas Hulot, c’est l’occasion de mettre en lumière quelques unes d’entre elles qui agissent concrètement pour la préservation de la nature. Voici donc 8 femmes et leur projet exceptionnel.

8 femmes d'exception
Martha Isabel "Pati" Ruiz Corzo : Reboisement et restauration des sols au Mexique

Cette ancienne professeur de musique a fondé en 1986 le Sierra Gorda Ecological Group pour encourager le reboisement et la restauration des sols au Mexique. En 25 ans, son action a permis d’engager plus de 34 000 personnes dans des programmes communautaires d'éducation environnementale, de diversification des productions et de conservation. Pati a été récompensée par le prix Nobel de l’écologie en 2013.
Martha Isabel

Béatrice Bouquet : Développement de l’agroécologie au Burkina Faso

Tombée amoureuse du Burkina Faso lors d’un voyage, Béatrice Bouquet fonde l’association Loos N’Gourma en 1981 avec des jeunes de la ville de Loos-en-Gohelle (Pas de Calais) pour soutenir le développement rural local et l’autonomie des villages via l’agroécologie dans la région de Sampiéri (nord est du Burkina Faso). La création d’un centre de formation a permis à 600 paysans d’assimiler les techniques agro écologiques.Béatrice Bouquet

Margo Harley : Pour une restauration collective responsable et de qualité

Passionnée par la cuisine depuis son enfance, la directrice de l’AURI (Association des Usagers du Restaurant Interministériel) est engagée pour une restauration collective responsable et de qualité. Margo Harley souhaite offrir la meilleure cuisine possible à ses convives et c’est tout naturellement qu’elle a rejoint en janvier la démarche Mon Restau Responsable® créée par le réseau Restau’Co et la Fondation Nicolas Hulot.

Margo Harley

Sabrina Krief : Préservation des Grands Singes en Ouganda

Vétérinaire et professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, Sabrina Krief travaille avec son mari depuis 1999 dans le Parc National de Kibale en Ouganda pour étudier le comportement des chimpanzés. En 2006, le couple a lancé le Projet pour la Conservation des Grands Singes soutenu par le programme Rajako de la Fondation Nicolas Hulot.


Sabrina Krief

Claire Nouvian : Protection des océans et des espèces marines avec Bloom

Élue « ange gardien de la planète » en novembre 2007 dans un numéro spécial consacré aux héritiers du commandant Cousteau, Claire Nouvian est une spécialiste des abysses. Ancienne journaliste, productrice et réalisatrice de documentaires animaliers et scientifiques, elle fonde en 2005 l'association BLOOM pour protéger l’océan et les espèces marines, et favoriser les emplois durables dans la pêche et l’aquaculture. En juin 2016, BLOOM, avec le soutien de citoyens et d’autres ONG, a obtenu l’interdiction de la pêche en eau profonde.


Claire Nouvian

Faiza Hajji : Valorisation des déchets au Maroc

Engagée contre le dérèglement climatique, Faiza Hajji a mis en place un projet de réutilisation du plastique à Berkane au Maroc, sa ville natale, pour créer des objets utiles et redonner du travail à des artisanes en milieu rural. En 10 ans, plus de 50 000 sacs plastiques ont été collectés. L’initiative a permis aux mentalités d’évoluer et de rendre la ville plus propre. Le projet s’inscrit dans le programme Génération Climat initié par le FORIM et la Fondation Nicolas Hulot.

Faiza Hajji

Valérie Rivier : Formation pour construire sa propre éolienne en Bretagne

Valérie Rivier a accompagné de nombreux projets de création d'activités et apporté conseils, soutiens et réseaux en pépinière d'entreprises. Depuis 2006, elle participe à la co-création du monde de demain en prenant part à des projets favorisant la reconnexion entre l'Humain et la Nature grâce à son association Al’Terre Breizh. Elle apprécie particulièrement  et organise des chantiers d'écovolontariat, ces temps d’immersion en pleine nature, ces expérience collectives pour protéger la biodiversité. Pour faciliter la coopération et les dynamiques collectives, elle explore de nouveaux modes de gouvernance et outils de démocratie participative. Valérie Rivier a participé à la création et la réalisation de la plateforme J’agis pour la nature.

Valérie Rivier

Laurence : Sensibilisation à l’environnement et réinsertion des jeunes sur l’Ile de La Réunion

Ancienne sportive de haut niveau et professeur d’EPS, Laurence a monté en 1993 Les Amis de l’Océan indien sur l'Ile de la Réunion, une ferme associative, pour créer du lien dans le quartier et impliquer les jeunes à protéger la nature. Des patrouilles pédestres et équestres ont ensuite été lancées en plus des animations et une ferme d’insertion a été créée. Le projet a été soutenu par les primes J’agis pour la nature pour ses actions de ramassages et de préservation de la Savane du Cap La Houssaye.

Laurence

 

Enregistrer

Enregistrer

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Un tiers lieu solidaire pour réparer et valoriser le petit mobilier à Bagneux
« Volée de Piafs », au chevet de la biodiversité en détresse
Nicolas Hulot : Puisse 2021 être l’année du sursaut !