Actualités

Abandon de l’interdiction du Glyphosate : La FNH dénonce une non-assistance à personnes en danger

Publié le 29 mai 2018 , mis à jour le 16 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Cette nuit à l’Assemblée nationale, à l’occasion des débats de la loi sur l’Agriculture, une partie de la majorité soutenue par le Ministre de l’agriculture a refusé d’entériner l’interdiction du glyphosate dans les 3 ans. L’interdiction du glyphosate était pourtant une promesse présidentielle, affirmée par Emmanuel Macron en novembre dernier alors que l’Union européenne venait de renouveler pour 5 ans ce produit dangereux pour la santé des agriculteurs, des riverains, des consommateurs et de la biodiversité. Le Ministre de l’agriculture affirme que cette disposition se trouve dans le « plan phyto » en cours de concertation, ce qui est faux. 

La FNH regrette profondément ce recul. Audrey Pulvar, la Présidente de la FNH affirme « Il est scandaleux qu'un produit cancérigène autant utilisé puisse être laissé sur le marché. La loi agriculture a raté son tournant vers une agriculture plus durable et une alimentation plus saine. Alors que les alternatives au glyphosate sont légion, il n’en existe aucune à la vie. Stéphane Travert ne prend pas ses responsabilités. Les enjeux de notre siècle imposent des décisions fortes pour contrer l’érosion de la biodiversité et les maladies environnementales. » 

Restons mobilisés pour interdire le glyphosate d'ici 3 ans!

 

 

 

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Glyphosate : nouvelle décision européenne sur son autorisation attendue pour juin
Un projet de loi alimentation décevant… Comment en est-on arrivé là ?
Sortir du glyphosate : oui, mais comment s’en passer ?