Campagne

Affaire du Siècle : 16 mois plus tard, l’État nie tout en bloc, tandis que deux autres ONG ajoutent des arguments au dossier

Publié le 26 juin 2020 , mis à jour le 03 décembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Près de seize mois après le début de l’instruction, l’État répond enfin aux arguments déposés contre lui par Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France et Oxfam France, dans le cadre de l’Affaire du Siècle. Dans son mémoire en défense, composé de 18 pages, l’État rejette les arguments présentés par les organisations co-requérantes et nie en bloc les carences pointées par l’Affaire du Siècle, alors qu’elles avaient été confirmées par le Haut conseil pour le climat. Cette réponse intervient alors que deux autres organisations - la Fondation Abbé Pierre et la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique - versent au Tribunal leurs arguments en appui à l’Affaire du Siècle.

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 809 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

14 janvier : Rendez-vous avec l’Affaire du Siècle au Tribunal !
En 2021, faisons pousser de grandes idées pour changer de monde !
SEUL on peut changer nos habitudes, ENSEMBLE on peut changer le monde