Axel Othelet : 47 ans, Grand Est

Ma lettre de candidature

Engagé professionnellement et personnellement dans la transition écologique et la justice sociale depuis de nombreuses années, je souhaite poursuivre cet engagement au sein d’une Fondation. En effet, ayant évolué dans le secteur associatif et la fonction publique territoriale, cet angle de l’accompagnement de l’action publique me semble intéressant pour créer des ponts et des synergies nécessaires à la mise en oeuvre d’actions en faveur de la transition écologique. La notoriété de la Fondation Nicolas Hulot et la force de son réseau, notamment de ses donateurs, constituent un véritable levier pour infléchir les politiques publiques dans des enjeux aussi importants que les changements climatiques, la mobilité, l’alimentation, le développement économique… En lien avec de nombreux acteurs territoriaux, particulièrement les élus locaux, j’aurai à coeur de jouer l’interface entre les orientations définies par la Fondation auprès des territoires tout en faisant connaître les expériences locales qui peuvent, à leur tour, alimenter une réflexion plus globale. L’interaction est devenue nécessaire. Comme l’affirmait l’architecte portugais Fernando Tavora « plus c’est local, plus c’est universel ».