Communiqué de presse

CETA : le double discours du gouvernement

Publié le 12 mai 2016 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

L’accord de libre échange conclu avec le Canada, le CETA, est à l’ordre du jour du conseil européen des Affaires étrangères ce vendredi 13 mai pour préparer son adoption en septembre par le Conseil et une entrée en vigueur dès 2017. Alors que les dangers associés à ce traité apparaissent au grand jour, le gouvernement français continue de le défendre point par point, allant même jusqu’à le qualifier d’anti-TAFTA. Pour la Fondation Nicolas Hulot et foodwatch, le gouvernement doit faire preuve de cohérence et s'opposer demain à toute entrée en vigueur du CETA, qui menace la capacité de nos institutions démocratiques à protéger les citoyens et l’environnement.

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 81 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace