Projets soutenus

Chantiers bénévoles de ramassage de déchets et de lutte contre les plantes invasives sur les bords de l’Erdre

Publié le 10 septembre 2020 , mis à jour le 13 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

8 chantiers autours de l'Erdre

Sur l’année 2018, la Fédération des amis de l’Erdre a organisé 8 chantiers bénévoles de ramassage de déchets et de lutte contre les plantes invasives. Les actions se sont concentrées sur quartier de Port Boyer à Nantes, le long du ruisseau des Sourdes et de l’Erdre et au sein du marais, entretenu depuis des années par l’association. Le ruisseau des Sourdes et les zones humides du quartier sont situés dans un environnement très urbain et sont soumis à une forte pression due aux déchets ainsi qu'au développement de la Renouée du Japon.

Fédération des amis de l’Erdre

Collecte de déchets jusque dans les eaux.

À chaque chantier, entre vingt et trente bénévoles se sont mobilisés pour restaurer ces espaces. Lors des ramassages, les bénévoles équipés de gants, de sacs-poubelles et de waders se sont jetés à l’eau afin repêcher un maximum de déchets dans le ruisseau et le marais de Port Boyer.

Erdre

Eradiquer l'envahisseur 

Durant les chantiers de lutte contre les plantes invasives, les volontaires ont progressé le long du ruisseau des Sourdes armés de tailles-haie, de sécateurs et de gants pour faucher la Renouée du Japon, afin de ralentir sa progression.

Erdre

La Renouée du Japon

La renouée du Japon, très résistante s’implante d’abord dans des milieux dégradés comme les cours d’eau polluée ou encore dans des zones urbaines. Malheureusement, une fois implanté, ce végétal possède des capacités lui permettant de se répandre rapidement au détriment des autres espèces présentes. La renouée du japon a non seulement une croissance et une reproduction rapide mais elle est aussi capable de produire une substance toxique pour les racines de ses concurrents.

Erdre

Moment d’échange

Les chantiers, très conviviaux, ont été l’occasion de débattre du tri des déchets, de l’impact de mégots sur la qualité de l’eau, du rôle des zones humides ou encore de la problématique des plantes invasives. Ces actions fédèrent, créent du lien social et permettent d’agir simplement pour son quartier, sa ville et de se mettre en mouvement. À la manière d’un colibri, chaque demi-journée de chantier est un pas de plus en faveur de la rivière et des zones humides, pour ne citer qu’eux.

Erdre

 

Prime J'agis

 

 

 

Cette action a été primée « J’agis pour la nature », bravo à eux !

Résultats 

En 2018, environ 8 mètres cube de déchets ramassés, 20 mètres cube de Renouée du Japon fauchées !

 

Pour avoir plus d'informations, n'hésitez pas à aller sur leur site, et découvrir leurs actions pour la protection de la nature. 

Photos ©Fédération des amis de l’Erdre

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Un tiers lieu solidaire pour réparer et valoriser le petit mobilier à Bagneux
« Volée de Piafs », au chevet de la biodiversité en détresse
Nicolas Hulot : Puisse 2021 être l’année du sursaut !