Communiqué de presse

COP22: des Vents Contraires soufflent sur l’Accord de Paris

Publié le 18 novembre 2016 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

A Marrakech, le soleil devait briller pour contenir la dépression venue de l’ouest avec l’élection d’un président des Etats-Unis qui s’est déclaré ouvertement climatosceptique et a engagé un bras de fer contre l’accord de Paris. Il fallait chasser les nuages noirs et entretenir les vents portés par la multitude d’initiatives portées par les acteurs non-étatiques. Les discours ont eu le vent en poupe. Chefs d’Etats, acteurs économiques, collectivités territoriales ont réitéré avec verve leur engagement dans un accord « irréversible » et leur foi dans la dynamique à l’œuvre depuis la COP21. Mais soyons sincères. Oui, l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris s’est faite en un temps record. Oui, les énergies positives se multiplient et s’additionnent pour changer le monde et les choses bougent dans l’économie réelle. Oui, plusieurs initiatives lancées à Paris se sont structurées. Non, toutes les politiques publiques ne sont pas encore cohérentes avec les objectifs fixés à la COP21. Non, les négociations n’ont pas permis d’aller plus vite et plus loin. Faut-il encore rappeler que 2016 sera une nouvelle fois l’année la plus chaude jamais enregistrée ? 

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 874 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace