Ma maison

Dans la cuisine

Publié le 28 octobre 2020 , mis à jour le 03 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Je débouche mon évier sans danger

Faire de la prévention > Un évier ou un lavabo bouché fait partie des petits tracas du quotidien. Pour en limiter la fréquence, il faut penser à vider le contenu des assiettes et des plats dans la poubelle avant de faire la vaisselle. On peut aussi équiper son évier d’une crépine : placée sur l’orifice, elle retient les déchets avant qu’ils ne tombent dans la canalisation.

Mettre la main à la pâte > En cas d’obstruction, l’eau bouillante, la ventouse, la spirale métallique ou la pompe à vide sont des moyens recommandés, contrairement aux produits chimiques polluants. Avec un peu d’entraînement, il est facile de démonter le siphon pour le nettoyer. Si l’usage d’un déboucheur liquide est nécessaire, éviter le surdosage et choisir de préférence un produit totalement biodégradable et non toxique.

En France, les stations d'épuration décontaminent 54% des eaux usées.

80 % des pollutions marines sont d'origine terrestre.

Je veille à l'entretien de mon réfrigérateur

Prendre garde à la chaleur > Les instruments de cuisson (four, cuisinière...) sont des équipements qui doivent être placés à l’écart du réfrigérateur. De même, celui-ci ne doit pas accueillir des aliments chauds qui lui demandent une énergie supplémentaire pour produire du froid et augmente donc sa consommation.

Contrôler la température > La conservation des aliments nécessite une température comprise entre 2 °C (étages du haut), et 4 °C (étages du bas). Dans un congélateur, elle doit être de -18 °C. En plaçant un thermomètre dans le bac à légumes du réfrigérateur (température la plus élevée), il est facile de réguler la dépense d’électricité.

Dégivrer régulièrement > Dès que la couche de givre dépasse 2 à 3 mm, il est impératif de dégivrer vos appareils pour qu’ils consomment moins. 1/2 cm de givre augmente jusqu'à 30 % la consommation des réfrigérateurs et congélateurs.

Nettoyer la grille > La grille située à l’arrière du réfrigérateur est chargée d’expulser la chaleur extraite de l’appareil. Elle doit être vérifiée et nettoyée deux fois par an environ.

Vérifier l’étanchéité des portes > L’apparition rapide du givre, c’est souvent des joints fatigués. Pour le vérifier, il suffit de fermer la porte du réfrigérateur sur une feuille de papier : si on la retire facilement, les joints sont à changer.

Hausse de consommation d’électricité : +5 % à chaque degré supplémentaire et +30 % au delà de 3 mm de givre

J'économise l'eau

Un peu de méthode > Faire la vaisselle à la main ne doit pas être synonyme de gaspillage: ne pas laisser couler l'eau (remplir un bac de lavage et un de rinçage), utiliser juste ce qu'il faut de nettoyant, écolabellisé bien sûr, et aller du moins sale vers le plus sale, telle est la bonne méthode.

Les bienfaits du lave-vaisselle > Faire sa vaisselle à la machine peut être plus économique en eau et en électricité si le lave-vaisselle est peu gourmand en énergie et utilisé de façon optimale. Bien sûr, il ne faut pas rincer la vaisselle avant de la mettre dans l’appareil, car cela consomme de l’eau inutilement.

Le “bon” lave-vaisselle :

  • appartient à la classe énergétique A
  • tourne à pleine charge et en programme “éco”
  • évite le prérinçage, si la vaisselle n’est pas très sale.

Je réchauffe au micro-ondes

À utiliser avec modération > Les aliments se décongèlent au réfrigérateur, sans l’aide du micro-ondes : c’est moins rapide mais cela ne consomme aucune énergie. La cuisson des plats au micro-ondes, et surtout ceux contenant beaucoup d’eau, comme les légumes, est à éviter. Le micro-ondes est idéal pour réchauffer les aliments.

Un four à micro-ondes consomme moins d’énergie pour réchauffer un plat qu’un four traditionnel.

Je cuis au four traditionnel

Chasser les courants d’air > Ouvrir la porte d’un four pendant qu’il fonctionne gaspille beaucoup de chaleur : pour évaluer la cuisson de votre préparation, il vaut mieux se servir de l’éclairage de contrôle.

Profiter de la chaleur > Dans le cas d’un four à pyrolyse, le nettoyage doit être programmé dans la foulée d’une cuisson, pour bénéficier de la chaleur accumulée.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Dans la salle de bain
Dans le salon
Entretenir son logement