Communiqué de presse

Des annonces sur la Chambre du futur qui vont dans le bon sens mais méritent d'être précisées

Publié le 30 janvier 2018 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Plus qu'une interface entre "le pouvoir public et la société civile", 
la chambre du futur doit surtout être une interface entre le pouvoir public et la connaissance scientifique pour faire contrepoids aux pressions du court terme

Lors de ses vœux aux bureaux des assemblées, le président de la République a précisé ce qu'il entend par Chambre du futur : une chambre de participation citoyenne "qui jette des ponts avec la communauté scientifique" afin d'éclairer sur "les impacts à long terme". Pour la Fondation, cette annonce va dans le bon sens. Mais l'enjeu principal est bien de réussir à faire contrepoids aux pressions du court terme en faisant reposer cette institution sur deux piliers : un pilier citoyen pour enrichir et un pilier scientifique pour éclairer le processus législatif.

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 181 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace