Communiqué de presse

D’ici 2022, près de 30 milliards d’euros pourraient être prélevés en plus au nom du climat...

Publié le 05 juillet 2018 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

La Fondation pour la Nature et l’Homme demande que chaque euro prélevé au nom de la transition écologique aille au financement de la transition écologique !

La hausse de prix des carburants, du fioul et du gaz naturel va impacter le porte-monnaie des consommateurs et PME. Un tiers de l’augmentation des prix est due à la hausse de la taxe carbone. D’ici 2022, près de 30 milliards d’euros pourraient être prélevés en plus au nom du climat. Pourtant cette « cagnotte carbone » risque d’aller financer des dépenses sans aucun rapport avec la transition écologique comme la suppression de la taxe d’habitation pour les 20% de foyers les plus aisés.

Si la FNH a toujours fait, et continue de faire, du prix carbone1 un outil fondamental de transformation, elle fait de la redistribution des recettes perçues une condition de la réussite de la transition écologique. Les consommateurs et PME ne sont pas tous égaux devant la hausse de la fiscalité carbone et changer les pratiques nécessite des politiques de soutien direct et le renforcement des investissements dans les secteurs stratégiques de la transition.

La Fondation pour la Nature et l’Homme publie aujourd’hui une première note destinée à éclairer les enjeux, à replacer la discussion budgétaire à l’aune d’objectifs climatiques majeurs et à esquisser des pistes de redistribution indispensables.

La FNH appelle d’ores et déjà le gouvernement à mettre en place une concertation large pour définir en toute transparence l’utilisation de la taxe carbone dès le prochain budget.


1.Destinée à donner un prix au dommages causés par le carbone, jusque-là essentiellement payés par l’ensemble des contribuables, la contribution carbone (et le rattrapage du prix du diesel sur celui de l’essence) participe à environ un tiers de la hausse actuelle du prix final à la pompe.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Audience de l’Affaire du Siècle : un pas de plus vers une victoire historique pour le climat
Loi Climat : Les parlementaires doivent améliorer avec ambition le texte sur la rénovation énergétique !
Convention Citoyenne : les conditions pour une véritable réforme de la Constitution