Projets soutenus

Etude et protection des phoques en baie de somme

Publié le 23 septembre 2020 , mis à jour le 17 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Zoom sur l'association

Picardie Nature étudie et protège, tout au long de l’année, les deux espèces de phoques présentes en baie de Somme : le Phoque veau-marin et le Phoque gris. Cependant, l’été correspond à la période des naissances et de mue chez le Phoque veau-marin, mais également à la période d’afflux touristique. La mise en place des actions de protection nécessite donc un investissement accru. C’est pourquoi, une « surveillance estivale » est mise en place annuellement par l'association.

Phoque gris © Pixabay
Phoque gris © Pixabay

Phoque veau-marin © Flickr – Yann Jégard
Phoque veau-marin © Flickr – Yann Jégard

Une action sur plusieurs plans

Dans le cadre de cette action, Picardie Nature accueillait des bénévoles estivaux pour prêter main-forte aux bénévoles réguliers durant cette période. Ils étaient présents quotidiennement en baie, entre début juin et fin août, pour :

- sensibiliser et informer le grand public sur la biologie de l'espèce et son environnement ;

- réaliser un suivi de la population : comptage des individus par espèces, repérage des femelles gestantes ;

- protéger les reposoirs, zones de quiétude vitales à la biologie de l'espèce (mises bas, allaitement et mue) en définissant un périmètre de sécurité autour des colonies.

Des points d’observation étaient aussi proposés gratuitement au public, pour que les personnes le désirant puissent observer les phoques, sans risquer de les déranger, grâce aux longues-vues mises à disposition par l’association.

©Picardie Nature

©Picardie Nature

Des bénévoles toujours plus nombreux !

En 2017, cette action primordiale pour la préservation des phoques de baie de Somme avait réuni 34 bénévoles présents sur le terrain sur l’ensemble de l’été. Cette année marque de nouveau un intérêt toujours plus grand pour la préservation de ces espèces, avec 40 bénévoles et 6 salariés qui se sont relayés pour assurer une présence sur le terrain pendant 78 jours. Les bénévoles ont ainsi participé à 61 sessions de comptages et ont sensibilisé plus de 23 000 personnes !

Témoignage

« Pourquoi faire la surveillance estivale ? Bien plus que la découverte de la baie, de sa faune, de sa flore, c’est également l’occasion de faire de riches rencontres humaines et durables. La vie quotidienne permet de vite créer des moments de complicité intenses. C’est une expérience hors du commun. » Antonin LEFEVRE, originaire de la Sarthe, 19 ans et Frédéric LIENARD, originaire du Pas-De-Calais, 36 ans.

Prime J'agis

Cette action a été primée « J’agis pour la nature », bravo à eux

Pour avoir plus d'informations, n'hésitez pas à aller sur leur site , et découvrir leurs actions pour la protection de la nature. 

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

La permaculture pour accompagner la transition agro-écologique au Sénégal
Des jeunes expérimentent un mode de vie plus résilient dans un moulin du Loir-et-Cher
Tout savoir sur le plastique avec M. & Mme Recyclage