Campagne

Faites équipe avec les scientifiques en collectant des données sur la biodiversité !

Publié le 02 août 2016 , mis à jour le 19 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Vous aimez observer les insectes, les fleurs ou tout simplement la nature qui vous entoure ? Mettez vos observations au service des scientifiques en les aidant à cartographier la biodiversité en France. Connaître la position, la concentration et le type de pollinisateurs ou de vers luisants, étudier les migrations d’oiseaux, les espèces végétales en ville… toutes ces données sont indispensables pour permettre aux scientifiques d’analyser la santé de notre biodiversité et les impacts du changement climatique, de l’urbanisation, etc. Sans vous, impossible de les collecter sur l’ensemble du territoire ! Alors pour aider les scientifiques, jagispourlanature.org vous propose 40 programmes de collectes de données, appelés « sciences participatives ». C’est simple, rapide et très utile !

En 2015, 50 000 personnes ont participé. Pourquoi pas vous ?

L’an dernier en France, près de 50 000 personnes ont participé à un programme de sciences participatives. Grâce à cette communauté d’observateurs bénévoles, ce sont des milliers de données qui sont récoltées partout en France. Postées sur des sites Internet dédiés, vérifiées et analysées par des scientifiques ou des experts du Museum d’Histoire Naturelles, du CNRS, de l’Office pour les Insectes et leur environnement, de Tela Botanica… ces données nourrissent des études sur l’évolution de la biodiversité et permettent de produire des documents d’information et de sensibilisation. Des actions très concrètes de conservation peuvent également être mises en place localement : amélioration de la gestion des espaces verts au sein de collectivités, création de corridors écologiques, aménagement d’espaces pour les pollinisateurs chez les particuliers (plantations de plantes mellifères comme la lavande ou le coquelicot, fabrication de nichoirs à insectes).

Un travail d’équipe pour un double bénéfice : les scientifiques gagnent un temps précieux en obtenant de nombreuses informations rapidement et vous êtes véritablement acteurs de la protection de la biodiversité en observant la faune et la flore près de chez vous : dans votre  jardin, sur votre balcon, au parc public…

observer la nature

Comment ça marche ?

Il existe aujourd’hui près de 200 programmes de sciences participatives. Sur jagispourlanature.org, la Fondation Nicolas Hulot vous en propose 40. Chaque programme dispose de son site Internet dédié. Il se déroulent selon des consignes simples mais précises, répondant à un protocole établi par le laboratoire ou l’organisme scientifique qui traitera les données récoltées. La plupart du temps, ce sont des associations qui sont en lien avec les observateurs bénévoles. Elles créent des fiches illustrées, téléchargeable sur le site du programme, afin de guider le participant pas à pas : durée d’observation à respecter, type de supports à fournir (le plus souvent des photographies) informations à noter...

Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances précises sur la biodiversité ; accompagnés de leurs parents, même les enfants peuvent participer. Des programmes comme Vigie Nature École et le Suivi Photographique des Insectes Pollinisateurs (Spipoll) sont à la portée de tous.

 chiffres sciences participatives

 

L’exemple du programme SPIPOLL

Le Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs (SPIPOLL) est une initiative mise en place en 2010 par le Muséum national d’Histoire naturelle et l’Office Pour les Insectes et leur Environnement. Ce programme invite le grand public à obtenir des données sur le nombre d’insectes pollinisateurs en France. La méthode est simple : chaque participant se poste devant une espèce de fleur définie et photographie pendant 20 minutes les différentes espèces d’insectes qui vont venir se poser. L'objectif ? Obtenir une photo par espèce pour constituer une collection. Le participant dépose ensuite ses clichés en ligne, créé un album virtuel et essaie d’identifier chaque espèce grâce à un outil spécialisé.

L’ensemble de ces données est ensuite utilisé par des experts pour établir une analyse spatiale des réseaux de pollinisateurs en France. Ce programme de sciences participatives permet ainsi d’avoir un suivi concret des pollinisateurs qui nous rendent un service écologique au quotidien en pollinisant plus de 85% des espèces végétales sur terre.

spipoll

 

Pour trouver le programme de sciences participatives qui vous intéresse, connectez-vous vite sur jagispourlanature.org :

  • Plonger dans le Bassin d'Arcachon pour remplir des fiches d'observations mises en place par Océan'Obs
  • Récolter des informations sur le Lucane « Cerf-volant », l’un des plus gros insectes d'Europe avec l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE)
  • Photographier les espèces végétales en forêt avec l'Observatoire de la Biodiversité des Forêts (OBF) créé par l'association Noé

Trouver plein d'autres actions sur Jagispourlanature.org

 

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Les français et les sciences participatives