Communiqué de presse

Fin de vente des voitures essence et diesel en 2040 : une échéance trop tardive, qui sera vouée à l’échec si elle demeure sans stratégie concrète

Publié le 12 juin 2019 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Alors que les députés ont, hier après-midi, acté la fin de fin de vente des véhicules essence et diesel d’ici 2040 la FNH réitère son alerte : l’échéance 2040, telle qu’inscrite dans la loi d’orientation des mobilités, ne répond pas à l’urgence climatique* ! Pour respecter l’Accord de Paris, la France doit réduire drastiquement ses émissions. Nous avons 12 ans pour agir et la filière automobile a un rôle clé à jouer qu’il convient d’accompagner sans plus tarder. Une fin de vente à 2040, ce sont des véhicules essence et diesel encore en circulation en 2060… Cela rend par conséquent irréaliste l’objectif de décarbonation complète des transports en 2050 visé par le même article de loi ! La stratégie consistant à des effets d’annonces pour gagner du temps, sans plan pour les tenir n’est plus acceptable.

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 57 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace