François Glevarec : 38 ans, Ile-de-France

Ma lettre de candidature

J’ai le plaisir, par ces quelques mots, de vous soumettre ma candidature au sein du Comité consultatif des donateurs de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme. Intéressé par les questions d’écologie et la défense des intérêts de la nature, j’ai souhaité me rapprocher d’un mouvement qui correspondait aux valeurs et aux idées que je souhaitais voir évoquées dans le débat public. Après avoir participé à des marches pour le climat et suivi le travail d’associations de défense de l’environnement, tel que le travail entrepris dans le cadre de « L’Affaire du siècle », j’ai souhaité apporter un soutien financier régulier à la Fondation, afin de permettre à cette dernière de poursuivre ses activités et combats. A présent, j’envisage de pousser plus avant mon engagement en saisissant l’opportunité d’intégrer le Comité consultatif des donateurs de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme. De cette façon, je souhaite m’investir davantage au sein d’une institution défendant des valeurs auxquelles je crois (dialogue, sobriété, solidarité, transparence), mais également développer mes connaissances et compétences au sein d’une structure de cette importance. La période actuelle doit nous pousser à nous interroger davantage sur notre mode de vie, notre rapport à la nature et à la façon dont nous pouvons agir pour induire un changement dans les mentalités, tant au niveau individuel qu’à l’échelle collective. Malgré la morosité ambiante, des motifs d’espoir existe, comme le montre notamment l’implication des jeunes générations dans le débat sur la protection de l’environnement. Pour me présenter, je suis un normand, breton d’origine comme mon patronyme l’indique, vivant à Paris depuis de nombreuses années. J’y exerce la profession d’avocat depuis plus de dix ans au sein d’un cabinet à taille humaine. Je vis en couple et suis père d’un petit garçon né au mois de mai 2020.