Helle Liautaud : 57 ans, Ile-de-France

Ma lettre de candidature

Quelle opportunité excitante que de soumettre ma candidature pour représenter les plus de
10.000 donatrices et donateurs au sein de la Fondation de Nicolas Hulot ! Plus que jamais,
nous avons besoin des actions de sensibilisation, de pédagogie, d’alerte et de laboratoire de pratiques durables menés par l’équipe de cette belle Fondation, tout autant que de la voix de
Nicolas Hulot, son fondateur et Président d’honneur.

Nous espérons tous la sortie de la crise COVID pour pouvoir vivre plus intensément et renouer nos liens sociaux si précieux. Mais la pandémie est révélatrice de ce que nous savions déjà : nous sommes pleinement dans le siècle anthropocène dans lequel les dérèglements créés notamment par notre activité économique amènent des crises d’une gravité et d’une fréquence bouleversantes. En tant que donatrices et donateurs de la Fondation, nous partageons la conviction que le temps est venu d’agir sans attendre pour atteindre la neutralité carbone, préserver la biodiversité, réduire les inégalités et favoriser l’inclusion. En se servant des Objectifs de Développement Durable (ODD), formulés par les Nations Unies en 2015, comme d’une carte de navigation pour nous amener à un monde durable à l’horizon 2030, il apparaît nécessaire d’embarquer tout le monde dans le navire : l’ensemble des pays membres, les ONG, nous les citoyens et également le monde des entreprises. Le dernier de ces objectifs, l’ODD 17 se concentre spécifiquement sur la nécessité de nouer des partenariats entre tous ces acteurs.

Si vous m’accordez votre confiance, je m’efforcerai dans mon rôle de représentante des donatrices et donateurs de la Fondation, de donner corps à l’ODD 17 et à son message d’interdépendance :

  • en aidant l’équipe de la Fondation à chercher des partenariats ambitieux pour étendre davantage son impact positif en France, mais également au niveau Européen et au niveau global.
  • en établissant des dialogues et des espaces de collaboration entre le monde des entreprises et les activités de la Fondation. De nombreux problèmes environnementaux ayant pour source les activités économiques, il est évident pour moi que les entreprises doivent également faire partie de la solution !