Jean-Christophe Perrier : 51 ans, Provence-Alpes-Côte d'Azur

Ma lettre de candidature

Je vous remercie pour votre proposition de siéger au conseil d’administration de la Fondation Nicolas Hulot.
Je suis comme tous les donateurs, bien évidemment très sensible aux questions d’environnement et j’avais déjà pour habitude de faire des dons aux associations de protection de la nature, WWF et LPO avant la création de votre mouvement.
La vision de votre association et de son fondateur Nicolas Hulot correspond pleinement à ma façon de voir les choses concernant notamment les questions de développement durable et des écosystèmes. J’apprécie également le franc parler de ce dernier, qui le plus souvent, pose sobrement les constats avec une volonté affichée de proposer des solutions et des actions en dehors de toute forme de polémique.
A titre personnel, je viens de passer le cap des 50 ans et je me définirais comme quelqu’un aux goûts affirmés avec un désintérêt pour les effets de mode, les sports mécaniques et les gadgets technologiques en tous genres. Je témoigne par ailleurs de passions éprouvées pour le sport sous toutes ses formes et en particulier quand les activités se pratiquent en milieu naturel.
Handballeur à l’adolescence puis athlète, J’ai travaillé sur des périodes estivales en tant que moniteur de kayak et escalade.
J’ai effectué mon service militaire dans les chasseurs alpins et j’ai pratiqué le ski de randonnée. Je suis par ailleurs titulaire d’un diplôme d’état d’Accompagnateur en Montagne avec un bonne connaissance générale de la faune et de la flore. Plus récemment, pour accompagner mes enfants Sportifs de Haut Niveau en Pentathlon Moderne, j’ai repris la présidence du club local. Moi-même pratiquant de cette discipline, je possède plusieurs titres mondiaux dans les catégories Master (plus de 40 puis plus de 50 ans).
Géologue de formation, choix alliant mes appétences naturaliste et scientifique, j’ai principalement travaillé pour des missions de prospection pétrolière, où j’ai dirigé d’importantes équipes en géophysique (jusqu’à 500 personnes) dans de nombreux pays (plus de 20 missions géophysiques dans des pays étrangers) et dans des environnements variés : désert, marécage, montagne, littoral ou marin profond.