Communiqué de presse

La commission CETA confirme des risques pour la santé et l'environnement

Publié le 08 septembre 2017 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

La FNH, l’Institut Veblen et foodwatch appellent Emmanuel Macron à bloquer l’application provisoire prévue le 21 septembre et à renégocier l'accord.

Le rapport de la commission d'évaluation du CETA, remis ce jour au Premier ministre, confirme les analyses développées depuis de longs mois par la FNH, l'Institut Veblen, foodwatch : le CETA fait peser des risques sur l’environnement, l’alimentation, la santé, le climat et sur notre agriculture. Plusieurs recommandations développées par la commission, en particulier la nécessité de mettre en place un véto climatique (1) pour les tribunaux d’arbitrage, nécessitent une renégociation de l'accord. Nous appelons dès lors le Président de la République à :

  1. Tenir sa promesse de campagne en renégociant le texte 
  2. S’opposer à l’entrée en vigueur provisoire prévue le 21 septembre

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 122 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace