Communiqué de presse

La fiscalité sur les carburants en débat ce soir à l’Assemblée nationale

Publié le 17 octobre 2018 , mis à jour le 01 décembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Près de 3 milliards de recettes nouvelles issues de la taxe carbone : le gouvernement ouvrira-t-il la porte à une utilisation juste et efficace ?

Ce soir, le gouvernement aura à s’exprimer sur la hausse de la fiscalité des énergies fossiles, mais il est également indispensable de prendre des engagements sur son utilisation. En l’état, les annonces gouvernementales ne sont pas à la hauteur. La petite hausse du chèque énergie et de la prime à la conversion pourraient représenter 350 millions d’euros de dépenses supplémentaires. La hausse de la fiscalité carbone sur les carburants, gaz et fioul devrait rapporter 2,8 milliards de plus. L’écart souligne la marge de progression.La Fondation pour la Nature et l’Homme appelle donc le gouvernement à accélérer la transition écologique en prenant de nouveaux engagements pour aider les ménages à réduire leur consommation (et leurs dépenses) de carburant et de chauffage.

Parce que nous ne sommes pas tous égaux devant la hausse du prix des énergies fossiles, il faut accompagner le changement de pratiques

Pour que l’incitation prix provoque un changement profond de pratiques, l’Etat doit accompagner massivement les français pour que tous, quels que soient leur niveau de revenus et leur lieu de vie, puissent disposer d’une alternative à la voiture polluante et réduire drastiquement leur consommation de chauffage au fioul. Les pistes pour utiliser les recettes à bon escient sont identifiées :

  • Mise en place d’un véritable service public de l’énergie doté des moyens financiers et humains nécessaires pour démultiplier le rythme des rénovations de logements ;
  • Investissement dans les infrastructures de transports durables ;
  • Renforcement de l’aide à la mobilité durable (train, vélo, covoiturage, voiture électrique), doublement dès 2019 du chèque énergie. Si la FNH soutient la nécessaire progression des fiscalités sur les pollutions (fluides réfrigérants, gasoil professionnel...), elle appelle surtout le gouvernement à entendre l’importance d’une utilisation efficace et juste des recettes de la fiscalité écologique.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Taxe carbone : Construire un nouveau contrat politique
Taxe carbone : où est l'injustice ?
Notre plan pour nouvelle fiscalité carbone juste et efficace