Communiqué de presse

La FNH appelle l’Etat et les constructeurs à redonner une place centrale à la sobriété et au report modal dans le déploiement de l’électromobilité

Publié le 16 mai 2019 , mis à jour le 17 février 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Rapport RTE-AVERE sur l’électro-mobilité:

Nouveaux éléments suite au rapport 2017 de la FNH

Le système électrique français est-il en mesure d’alimenter les 15 millions de véhicules électriques qui sont attendus d’ici 2035 ? Oui répond le rapport RTE-AVERE sur l’électromobilité publié ce mercredi. Mais les scénarios proposés démontrent bien que l’intérêt pour l’environnement et le climat, comme les bénéfices socio-économiques, seront soumis à 3 conditions : 

  • La maîtrise de la taille des batteries, pour des véhicules adaptés aux besoins du quotidien;
  • Le changement des usages et le report modal vers les transports collectifs et les modes actifs; 
  • Le pilotage de la recharge (ajustement horaire en fonction de l’intensité carbone ou du prix de l’électricité) et l’accompagnement des ménages et des entreprises. 

La FNH salue un rapport qui doit nourrir la réflexion sur la cohérence entre le système énergétique et la mobilité. Les choix qui seront faits et les actions qui seront engagées, en particulier à l’occasion de la Loi Mobilité et de la Loi énergie, mais aussi dans les programmes industriels français et européens, détermineront si la France sera en mesure ou non d’atteindre les objectifs climat qu’elle s’est fixés.  

 

Télécharger le communiqué de presse

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace