Communiqué de presse

L’Affaire du siècle : après la communication médiatique du gouvernement, les 4 organisations co-requérantes attendent une réponse formelle

Publié le 15 février 2019 , mis à jour le 04 janvier 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Reçues hier par le Premier Ministre et le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Notre Affaire à Tous, Greenpeace France, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et Oxfam France attendaient une réponse formelle du gouvernement. La réponse médiatique est tombée ce matin par l’envoi d’une lettre et d’un mémo sans que nos organisations n’en soient informées. Nous nous étonnons du peu d’éléments fournis à la presse et attendons maintenant la réponse formelle du gouvernement, que nous étudierons en détail avec nos avocats. Le gouvernement a jusqu’au 19 février pour répondre à la demande préalable qui lui a été adressée le 17 décembre dernier. 

Des premiers éléments de réponse décevants transmis à la presse

Si nous reconnaissons l’intérêt porté par le gouvernement à l’Affaire du siècle et aux 2 millions de signataires soutiens de la démarche, les premiers éléments laissent peu d'espoir quant à l'intention du gouvernement de se montrer à la hauteur de l'enjeu climatique. Aucune nouvelle mesure, ni changement de cap ne sont clairement annoncés.

Nous avons pourtant alerté sur les manquements graves de la France en la matière dans les documents transmis au gouvernement en décembre dernier. Les trajectoires actuelles nous font rater nos objectifs de réduction d’émissions en 2020, de même que ceux d’efficacité énergétique et de développement des énergies renouvelables. Ces carences dans la lutte contre les changements climatiques constituent une menace pour les droits et la sécurité de nos concitoyen-nes. L’Etat doit prendre ses responsabilités au plus vite. Les actions individuelles, si elles sont nécessaires, ne peuvent à elles seules répondre à l’urgence du changement climatique.

L’écoute et le dialogue mis en avant par le gouvernement ne suffisent pas.

Cela fait plus de 30 ans que nous dialoguons avec l’Etat. Ce sont maintenant des actes forts que nos organisations et les plus de 2 millions de soutiens attendent avec une grande impatience.

Télécharger le dossier de presse

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Audience de l’Affaire du Siècle : un pas de plus vers une victoire historique pour le climat
Loi Climat : Les parlementaires doivent améliorer avec ambition le texte sur la rénovation énergétique !
Convention Citoyenne : les conditions pour une véritable réforme de la Constitution