Communiqué de presse

Le rapport de l’UNFCC confirme que les pays devront revoir leurs efforts à la hausse avant 2020 pour limiter le réchauffement à 2 degrés

Publié le 30 octobre 2015 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Le rapport de l’UNFCC présenté ce jour est cohérent avec les estimations du thermomètre des engagements et des financements de la Fondation Nicolas Hulot. 

 L’UNFCC évalue les émissions 2030 à 56.7 GteCO2 (rappel chiffres FNH : de 56 à 60 GteCO2, en fonction des hypothèses de croissance économique et de développement des renouvelables en Chine et Inde); La baisse des émissions par personne serait de – 5 % en 2030 par rapport à 2010 (rappel chiffres FNH : entre stabilité et – 6 %) ; L’écart reste très important (jusqu’à 15 GteCO2 de trop en 2030) avec les scénarios économiquement efficaces pour limiter le réchauffement à 2 degrés ; Notons qu’il est dommage que le rapport de l’UNFCC n’aborde pas les chiffrages financiers des aides demandées par les Pays en développement et ne donne pas le détail des évaluations des émissions pays par pays.

 

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 865 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Audience de l’Affaire du Siècle : un pas de plus vers une victoire historique pour le climat
Loi Climat : Les parlementaires doivent améliorer avec ambition le texte sur la rénovation énergétique !
Convention Citoyenne : les conditions pour une véritable réforme de la Constitution