Publications

Les systèmes participatifs de garantie

Publié le 09 février 2016 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Afin de mieux connaître, de valoriser et de démultiplier les systèmes partici-patifs de garantie (SPG), la Fondation Nicolas Hulot a mis en place un groupe de réflexion réunissant les acteurs principaux des SPG français : Nature & Progrès, Réseau Cohérence et MIRAMAP. Cette publication est conçue comme un point d’étape afin de partager les retours d’expériences recensées et expérimentées dans le cadre du groupe de travail.

Edito de Nicolas Hulot

Nous nous trouvons à un moment clef de notre histoire : celui du choix entre le matériel et l’humanité, entre la recherche de l’opulence immédiate et l’épanouissement collectif dans le respect de notre environnement commun.
Pour engager cette transition écologique vers de nouveaux modèles de société qui préservent et partagent les biens communs (climat, biodiversité, fonctionne-ment des écosystèmes, eau douce…) et assurent à tous la satisfaction des besoins essentiels, il nous faut réinventer nos modes de pensées et de fonctionnement. Le renouvellement de notre démocratie constitue un des leviers essentiels à mobiliser. La démocratie représentative claudique : taux de participation en chute libre, crise de confiance des citoyens, inadéquation aux enjeux d’une société marquée par la rapidité et le numérique. Pour lui redonner sa légitimité et son efficacité, il faut lui adjoindre une nouvelle forme : la démocratie participative.

Parce que les citoyens sont le reflet de ce qui nous fonde en tant que société, la participation ouvre à une meilleure prise de conscience des enjeux de long terme. L’apport de leur vision contribue, de plus, à l’émergence de solutions adaptées, innovantes et partagées. Enfin, la démocratie participative, en recréant de nouvelles formes d’organisation de la solidarité, est une réponse au risque de désolidarisation de nos sociétés. Puisque la participation n’a de sens que si les individus s’assemblent, elle les amène également à s’interroger sur la communauté à laquelle ils appartiennent. On passe ainsi d’opinions individuelles à une convergence progressive des points de vue, qui permet de faire émerger une prise de parole citoyenne et solidaire. Ce cercle vertueux développera l’émergence d’une société civile active et pourra constituer un signal d’alarme ancré dans le réel pour les représentants élus.

Solidarité, participation, co-construction, partage d’un projet de société sont autant de bénéfices découlant de la démocratie participative. C’est pourquoi, ma Fondation s’investit de longue date sur ce sujet. La présente publication analyse en profondeur un des outils à mettre en œuvre : le système participatif de garantie qui fait partie des solutions à mettre en œuvre pour s’orienter vers une société plus juste et plus écologique. 

Télécharger le dossier

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Economie et écologie : mariage impossible ?
Glyphosate : Quand les intérêts privés s'en mêlent
La rénovation énergétique des bâtiments, pilier de la transformation