Communiqué de presse

Loi Biodiversité : le Sénat peut améliorer la loi

Publié le 18 janvier 2016 , mis à jour le 19 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Après un mois de décembre focalisé sur l'accord de Paris, la biodiversité revient en janvier sur le devant de la scène avec l'examen au Sénat d'une grande loi dédiée. Et ça tombe bien puisqu'il est impossible de sauver le climat sans préserver notre biodiversité !

La France, par la taille de son espace maritime (2e au niveau mondial) et la diversité de ses territoires, en métropole et outre-mer a un rôle majeur à jouer pour enrayer la dégradation rapide de la biodiversité.Partout dans le monde, la biodiversité se dégrade et les scientifiques parlent de la 6e crise d'extinction des espèces.

Ce texte de loi, dont l'examen a longtemps été repoussé, doit enfin apporter des solutions.  

Avec d'autre organisations pour l'environnement, la Fondation Nicolas Hulot porte une cinquantaine d'amendements qui permettrait au Sénat d'améliorer la loi. Comme lors de l'examen du texte à l'Assemblée Nationale, s'assurer que la nouvelle Agence française pour la biodiversité soit correctement financée et obtenir un moratoire sur les pesticides néonicotinoïdes sont nos deux priorités !

Loi Biodiversité

Voir le dossier de presse "Biodiversité : une loi pour inverser la tendance ?"

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Pesticides néonicotinoïdes : la Fondation Nicolas Hulot s’indigne de l’aveuglement des sénateurs !
Oui, les alternatives techniques aux néonicotinoïdes existent.
Interdiction des pesticides néonicotinoïdes : retour sur 2 ans de forte mobilisation