Production du think tank

Mobilité au quotidien - Comment lutter contre la précarité ?

Publié le 17 juillet 2015 , mis à jour le 28 janvier 2021

Restez informés

Pour recevoir en priorité nos nouvelles productions, inscrivez-vous à la newsletter du Think Tank

A l’aube du 21e siècle, la France doit s'engager avec envie et ambition dans la transition écologique. C'est à la fois un projet de société et le remède à de nombreux maux connus du 20e siècle. L’épuisement des ressources, les changements climatiques, l’aggravation de la précarité en particulier énergétique et la crise économique, sont venus fragiliser nos sociétés contemporaines.

Mobilité au quotidien COMMENT LUTTER CONTRE LA PRÉCARITÉ

TÉLÉCHARGER L'ÉTUDE (format pdf - 3 Mo)

La transition écologique concerne tous les secteurs d’activité et dans toutes leurs dimensions. Dans la mobilité, à l’origine notamment de 25% des émissions de gaz à effet de serre françaises et de graves problèmes de pollution de l’air, l’enjeu environnemental est crucial. Sur le plan social et économique, le coût croissant de la mobilité des ménages dépendant de la voiture individuelle est le ressort d’un nouveau type de précarité énergétique. Les enquêtes les plus récentes révèlent qu’un cinquième des ménages français dépense plus de 20% de leurs revenus pour se déplacer au quotidien. Une grande partie réside dans le périurbain et le rural. Pourtant cette dépendance à l’automobile, et plus précisément cette tendance à se déplacer seul au volant de sa voiture privative, n'est pas une fatalité. Dans les villes centres, la situation s’améliore peu à peu avec le développement des transports collectifs en site propre et des mobilités actives. Dans les campagnes, des initiatives se développent autour de nouvelles solutions de mobilité alternatives.

Cette transition est en marche mais en quoi les politiques nationales touchant à la mobilité de près ou de loin vont-elles catalyser cette transition ou la freiner ? Vont-elles réduire la précarité énergétique dans la mobilité ou l’aggraver ? Cette analyse est conduite non pas par levier mais par champ d’application : développement des mobilités alternatives à la voiture individuelle et véhicules propres, accompagnement des ménages et conseil en mobilité, évolutions sociales et aménagement du territoire.

Cette analyse permettra de dégager des propositions pour réformer utilement la politique française touchant à la mobilité. En ce deuxième semestre 2014, le projet de loi sur la transition énergétique qui prend corps comme la conférence environnementale sont autant d’occasions de remettre la mobilité sur de bons rails.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Quel cadre budgétaire européen pour faire la transition écologique ?
La force du dialogue
Mondialisation : comment protéger l’environnement et les agriculteurs ?