Projets soutenus

La permaculture pour accompagner la transition agro-écologique au Sénégal

Publié le 01 avril 2021 , mis à jour le 20 avril 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Bienvenue À Ndiaganiao, commune située à 2h30 de Dakar. Depuis 2018, Perm&change soutient Sagana Fall dans son projet : intégrer une formation à la permaculture dans le cursus scolaire de l’école élémentaire qu’il dirige. Après l’aménagement d’un jardin éducatif, Perm&change se lance de nouveaux défis : améliorer le système d’irrigation, créer une banque de semences paysannes, commercialiser la production locale en lançant  le premier marché bio et aménager une cantine. Un projet lauréat de notre programme Génération Climat.

La permaculture, le point de départ d’une formidable aventure

Binta et Elsa, deux jeunes femmes de 28 et 22 ans font partie de l’association Médiaquart, dédiée à la promotion de la permaculture et au développement interculturel entre la France et l’Afrique. C’est dans cette perspective qu’elles y ont créé Perm&change : un programme accompagnant les porteurs de projets agroécologiques dans les zones rurales démunies d’Afrique. Leur rencontre en 2018 avec Sagana Fall, directeur de l’école de Mbalakhate située à Ndiaganiao au Sénégal  fut déterminante, tous trois partageant la même conviction: intégrer la permaculture dans le cursus scolaire est une solution d’avenir pour les communautés des zones rurales « hors système » en Afrique. En effet, dans ces villages qui ne disposent ni des moyens, ni des savoir-faire, pour lutter contre l’appauvrissement des sols dû au recours massif aux pesticides et engrais chimiques, la permaculture offre des solutions concrètes. Elle permet également de pallier le manque de semences paysannes, indispensables pour diversifier les cultures et obtenir des récoltes suffisantes pour assurer l’autonomie alimentaire.

Des cours de permaculture qui profitent à tous…

C’est ainsi qu’en 2018, Perm& Change entérine sa collaboration avec Sagana Fall. Ensemble, ils créent et aménagent au sein de l’école Mbalakhate de Ndiaganiao un jardin éducatif qui enseigne les bases fondamentales de la permaculture. Ce potager école, devient rapidement un terrain d’expérimentation permettant d’impliquer les élèves, les enseignants mais aussi d’associer les maraîchers de la coopérative agricole de la commune pour partager les savoir-faire.

La création du jardin permacole dans la cour de l’école nécessite plusieurs aménagements. Les travaux ont commencé en 2018 avec la construction d’un puits, la délimitation des espaces dédiés au compost et aux structures permettant la culture en keyhole (technique permacole adaptée aux climats arides) et l’installation une clôture de protection (contre les chèvres notamment). Quant à l’entretien, c’est Le club envi’school de l’école, un noyau dur d’une centaine d’élèves constitué de 4 ou 5 jeunes par classe, qui se répartit le travail. Des petits ambassadeurs de la permaculture qui coordonnent l’information et restituent les enseignements à leurs camarades.

L’apprentissage des techniques de base, rassemblant agriculteurs, élèves et enseignants, porte quant à lui sur la connaissance du cycle de vie de la terre, l’identification des besoins du sol, la fabrication de compost, la gestion de l’eau et, plus spécifiquement, sur la diversification et l’alliance entre les plantes, l’enrichissement des sols et la lutte biologique contre les parasites…

Nos publications sur le sujet

Agroécologie, une transition vers des modes de vie et de développement viables

En 2021, Perm&change prolonge son action pour créer un véritable écosystème permacole à Ndiaganiao

Deux ans après le lancement des premières formations en permaculture, le bilan est très positif : outre les 457 élèves de l’école qui profitent du cursus, 179 adultes de la coopérative agricole du village y assistent régulièrement.
Très vite, les résultats se sont fait sentir : alors qu’en mai 2019, aucun maraîcher n’avait de connaissance en agroécologie, un an après 80% avaient mis à profit les formations dans leurs pratiques agricoles. En mai 2020, 60% d’entre eux avaient même cessé toute utilisation d’engrais et de pesticides !

En 2021, Perm&change perfectionne le système d’irrigation du jardin et offre de nouvelles perspectives !


Pour améliorer la gestion de l’eau, dans un jardin permacole dont l’objectif est de s’étendre sur 600m2, l’association Perm&Change a décidé de perfectionner le système d’irrigation avec la mise en place d’une pompe solaire et d’un goutte-à-goutte.

Remplacer les semences hybrides par des semences paysannes

Mais ce n’est pas tout ! Dans le cadre de son programme « semences sans frontières », le semencier Kokopelli  soutient ce projet pour permettre l’élaboration d’une banque de semences reproductibles que les agriculteurs apprendront à conserver, puis qu’ils alimenteront et pourront échanger entre eux pour cultiver la biodiversité  

Une alimentation plus saine

Grâce à une agriculture plus riche, plus variée et de meilleurs rendements, Perm&change souhaite également créer, avec les produits du jardin, une cantine pour les élèves. Parallèlement, elle prévoit d’élargir la formation à des activités complémentaires comme l’expérimentation d’un élevage avicole dans le jardin potager de l’école, la valorisation des produits et leur transformation (séchoirs solaires) pour mieux gérer les pics de production (exemple : les mangues arrivant toutes à maturité en même temps). Une meilleure conservation des récoltes permettra alors de vendre une partie de la production en créant le premier marché bio de la région.

Avec ce nouveau programme, Perm&change a vocation à devenir le projet pilote dans la région d’une transition agricole réussie, garante de l’autosuffisance alimentaire et source de nouveaux revenus pour la communauté. Un modèle qu’elle souhaite dupliquer dans d’autres zones rurales du Sénégal.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

6000 arbres replantés et 6 emplois créés au Togo
À Mayotte, un club de foot se mobilise pour son île