Communiqué de presse

Plan Ecophyto 2 : La Fondation Nicolas Hulot s'alarme de la remise en cause de l'indicateur principal de suivi

Publié le 26 octobre 2015 , mis à jour le 25 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Le plan Ecophyto 2 présenté aujourd'hui se cherche un nouvel indicateur de suivi. C est loin d'être anecdotique. Face à l'incapacité du premier plan à réduire l'utilisation des pesticides, le risque est fort de changer pour un indicateur plus complaisant. La porte est ouverte à la mise en place d'un indicateur dégradé qui mettrait à mal non seulement la mesure de la diminution réelle des usages mais aussi l'efficacité des certificats d'économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP), principale disposition du nouveau plan. Rappelons que le rapport du député Dominique Potier recommandait de conserver l'indicateur de suivi existant (NODU) qui avait été choisi à l'issue d'un long processus de concertation. La Fondation Nicolas Hulot s'alarme que ce débat soit relancé et défendra le maintien de l'indicateur existant lors du nouveau processus de concertation qui devrait aboutir avant fin 2015.

Pour aller plus loin

Télécharger (format pdf - 862 Ko)

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Loi Climat et résilience : la rénovation énergétique attendra elle aussi
Un règlement européen pour contrer les dérives de la mondialisation
Réduction des Pesticides: 1% des financements publics est réellement efficace