Communiqué de presse

Prix des carburants : des mesures d’urgence à confirmer

Publié le 09 novembre 2018 , mis à jour le 01 décembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Après les déclarations de François de Rugy ce matin sur France Info, la Fondation pour la Nature et l’Homme appelle le gouvernement à confirmer le paquet de mesures envisagées, puis à les amplifier via la loi d’orientation des mobilités et la PPE... Se faisant, le gouvernement renoncerait à profiter de la hausse des recettes de TVA liée à l’évolution du prix du baril de pétrole. Cette décision serait en soit un signal fort dans un climat de défiance fiscale. Cela ouvrirait la voie à l’indispensable débat, au-delà du seul PLF 2019, de l’utilisation des recettes de la fiscalité sur les pollutions.

Sur le fond, les mesures ont le mérite de chercher un équilibre entre coup de pouce social et coup de pouce au changement de comportement avec :

  • L’élargissement du chèque énergie à 2 millions de foyers supplémentaires qui permettrait a minima de toucher un grand nombre de foyers vulnérables au prix de l’énergie, jusque-là oubliés du dispositif.
  • Le renforcement de la prime à la conversion pour les gros rouleurs qui pourrait être une opportunité de se débarrasser plus vite d’une partie du parc de véhicules diesel mis en vente entre 2001 et 2006.
  • Des mesures de renforcement de la prime à la conversion pour mieux prendre en compte les usages, et l’application accélérée du forfait mobilité pour les salariés, avec le signal fort en faveur du covoiturage. C’est une voie pour viendraient donner plus de liberté aux français et les encourager à adopter une mobilité plus écologique et plus économique.

Toutefois, si ces mesures sont nécessaires, elles ne suffiront pas.

L’Etat doit s’attaquer aux racines du problème : notre dépendance aux carburants et chauffages fossiles. Le projet de loi sur les mobilités et celui sur le volet sobriété de la programmation pluriannuelle de l’énergie doivent être l’occasion pour le gouvernement d’annoncer une accélération historique des investissements dans les transports durables et un plan Marshall de la rénovation des logements. Sans elles, ni les objectifs climatiques, ni l’idée de justice sociale dans la transition ne seront atteints. Le gouvernement doit faire de la place dans son budget et ses priorités politiques. L’écologie est à ce prix.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Taxe carbone : où est l'injustice ?
Notre plan pour nouvelle fiscalité carbone juste et efficace
Réduire les inégalités et réduire les émissions de carbone : même combat