Actualités

Ratification de l’accord de Paris, il est temps de tenir ses engagements !

Publié le 15 avril 2016 , mis à jour le 10 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Après l’adoption de l’accord le 12 décembre dernier à l’issue de la COP 21, les 195 Etats membres de l’ONU ont rendez-vous le 22 avril à New York pour la ratification. Près d’une trentaine d’Etats devraient ratifier l’accord cette année, autrement dit engager les procédures pour le mettre en place.

L’accord de Paris pourra entrer en vigueur le 30e jour suivant la date à laquelle au moins 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) auront ratifié l’accord. Les 195 Etats doivent maintenant passer à l’action pour respecter l’objectif de maintenir le seuil d’augmentation de la température de la planète bien en dessous des 2°C soit une limitation à 1,5°C. Chaque Etat a pour mission de ratifier l’accord afin de reconnaître officiellement ses engagements et de les mettre en application. La France, en tant que présidente de la COP 21, a la responsabilité de faciliter les négociations internationales jusqu’à la COP 22 en novembre prochain et de se montrer exemplaire au niveau national notamment en matière de transition énergétique.

Ratification accord Paris

Qu’est-ce que la ratification va changer ?

La ratification va permettre à chaque pays de pouvoir appliquer les différentes mesures validées lors de la COP 21 en matière de changement climatique. Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies, a convié tous les gouvernements lors d’une cérémonie officielle le 22 avril au siège des Nations Unies à New York. L’objectif de cette rencontre est d’inciter les pays à signer l’accord le plus rapidement possible. La signature fera acte de foi avant que le pays engage les démarches d’application de l’accord auprès de ses structures juridiques et revienne vers le secrétaire général des Nations Unies avec la preuve de son « instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’accession ».

Etat des lieux
La ratification des Etats-Unis, de l’Inde et de la Chine est très attendue. Ce sont trois des plus gros émetteurs de GES et ces pays devraient ratifier l’accord de Paris courant 2016. Pour les 28 membres de l’Union Européenne, il y a 2 options. Soit la Commission européenne attend la signature de chacun des pays ce qui peut prendre 2 à 3 ans, soit elle définit une procédure accélérée pour ratifier plus rapidement. Dans les 2 cas, les questions relatives au climat et à l’énergie seront au cœur des négociations. A ce jour, 4 Etats insulaires, particulièrement touchés par le réchauffement climatique avec la montée des eaux et les cyclones, ont déjà ratifié l’accord. Après les Îles Fidji et Palau en février, les Îles Marshall en mars, les Maldives ont à leur tour ratifié l’accord de Paris.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Quatre mois après la COP 21, qu’en est-il de l’esprit du Bourget ?
Accord climat de Paris : les fondations d’un monde qui reste à construire