Propositions

Régionales : 11 propositions pour le pouvoir de vivre dans les territoires

Publié le 10 juin 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Les futurs élus de ces élections régionales auront un rôle majeur pour contribuer à ré-enchanter une démocratie capable de relever les défis écologiques, économiques et sociaux. Mais quelles mesures sont essentielles pour donner aux citoyens le pouvoir de vivre dans nos régions ? Voici 11 propositions que les 37 groupes locaux du Pacte du pouvoir de vivre vont défendre dans les prochaines semaines, auprès des candidats. 

Le Pacte du pouvoir de vivre, dont la FNH fait partie, est une alliance de 65 organisations - associations, syndicats, fondations, mutuelles - représentant des millions de personnes en France qui souhaitent faire converger les enjeux écologiques, sociaux et démocratiques au coeur de chaque décision publique, tant au niveau local que national. Dans ce cadre, les 37 groupes locaux du Pacte se mobilisent pour interpeller les candidats régionaux sur 11 points clés. L’objectif : faire confluer sauvegarde de la planète, réduction des inégalités et renforcement de la démocratie, partout en France.

1/Le pouvoir de vivre dans la région

Les inégalités entre les territoires, mais aussi au sein de chaque territoire, ne cessent de croître : d'une part les grandes métropoles où se concentrent les emplois, l’activité économique, les transports et les services publics, mais ce qui entraîne une hausse du coût du logement et donc la montée des inégalités. D'autre part, des territoires délaissés, enclavés, isolés des réseaux de communication, sous-dotés en transports collectifs et en services publics et au public. Agir pour le pouvoir de vivre dans la région c'est notamment :

  • Orienter l’accueil des entreprises, le redéploiement des services publics, les investissements en matière de mobilité et de formation, la politique culturelle, en fonction de ces projets locaux ;
  • Réduire drastiquement l’artificialisation des sols et l’urbanisation des terrains agricoles en favorisant la restauration des bâtiments, la réutilisation des friches, la densification du bâti et des centres villes.

2/Le pouvoir de travailler

Le soutien massif à l’économie et l’activité partielle ont permis de préserver un nombre important d'emplois. Mais ceux qui étaient déjà en marge du marché du travail sont pour beaucoup restés exclus de ce soutien et l’ampleur de la crise sociale liée à la crise économique reste encore difficile à estimer. Agir pour le pouvoir de travailler c’est notamment :

  • Élaborer un plan de relance régional compatible avec l’urgence climatique, en lien avec l'État et les partenaires sociaux ;
  • S'engager à soutenir les projets de territoire contre le chômage de longue durée ;
  • Soutenir contractuellement la création de Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) ayant l’ambition et la capacité de créer des emplois.

3/Le pouvoir de se former

Les régions disposent de compétences fortes dans le domaine de la formation. Elles doivent s’adresser en priorité aux publics qui en ont le plus besoin (ce qui n’est pas suffisamment le cas aujourd’hui), ainsi qu'accompagner les métiers de la transition écologique pour anticiper l'avenir. Agir pour le pouvoir de se former c'est notamment :

  • Proposer un plan de reconversion professionnelle dans les secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre ;
  • Réorienter les fonds de la formation professionnelle pour les demandeurs d’emploi vers des métiers porteurs et ouvrant des parcours de reconversion durable ;
  • Lever les freins périphériques à la formation (hébergement, déplacements, équipement professionnel et numérique…).

4/Le pouvoir de se déplacer

Avec la loi d’orientation des mobilités (2019) et la réforme ferroviaire, plusieurs régions voient leurs compétences transports et mobilité renforcées. Ainsi, elles ont le pouvoir d’agir pour faciliter nos déplacements en préservant la planète et notre santé par la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais aussi en permettant à chacun d’accéder à une mobilité durable. Agir pour le pouvoir de se déplacer c'est notamment :

  • Développer massivement le transport ferroviaire pour lutter contre les fractures territoriales et proposer une tarification solidaire ;
  • Rendre accessible l’ensemble des transports régionaux aux personnes à mobilité réduite ;
  • Soutenir le déploiement des véhicules à très faibles émissions par l’octroi d’aides individuelles à l’achat.

5/Le pouvoir d’être fraternel

La Région est un maillon essentiel dans l’intégration des réfugiés et des étrangers titulaires d’une carte de séjour, car si celle-ci repose sur l’hébergement, l’apprentissage de la langue, l’accompagnement social ou encore la scolarisation, elle passe aussi par la formation et l’emploi, deux domaines qui sont au coeur des compétences des territoires. Agir pour le pouvoir d'être fraternel c'est notamment :

  • Développer et adapter des formations destinées aux réfugiés/migrants dans les secteurs d’activité en tension ;
  • Créer un guichet régional d’appui à la reconnaissance des diplômes et qualifications.

6/Le pouvoir de se nourrir sainement

De nombreuses études démontrent que ce sont les personnes en situation précaire qui connaissent le plus de problèmes de santé en raison notamment d’une mauvaise alimentation. Dans ce contexte, le rôle des Régions est primordial, en particulier par leurs compétences sur la restauration collective des lycées. Elles permettent d’agir sur différents leviers d’accessibilité à une alimentation de qualité. Agir pour le pouvoir de se nourrir sainement c'est notamment :

  • Proposer une alimentation durable dans la restauration collective (notamment les lycées), soit au moins 50 % de produits biologiques et locaux d’ici 2025, et une option végétarienne quotidienne ou a minima 2 repas végétariens par semaine ;
  • Mettre systématiquement en place et rendre automatique une tarification sociale pour la cantine des lycées.

7/Le pouvoir de se produire durablement

Les territoires ont un grand pouvoir d’action sur la production agricole et la production d’énergie, deux secteurs clés de la transition sociale et écologique. Notre système agricole est en effet la première victime du dérèglement climatique, mais il est également le premier responsable de l’effondrement sans précédent de la biodiversité. Parallèlement, en 30 ans, la France a perdu la moitié de ses agriculteurs et des exploitations agricoles. Quant au secteur de l'énergie, la France dépend encore à 70% des énergies fossiles, alors que l'industrie des énergies renouvelables pourrait créer 630 000 emplois locaux d’ici 2030. Agir pour le pouvoir de produire durablement c’est notamment :

  • Développer les projets d’énergie citoyenne ancrés dans les territoires qui incluent les acteurs locaux et se fixer un objectif ambitieux de 15% de renouvelable citoyen en 2030 ;
  • Aider et soutenir en priorité les pratiques et les expérimentations agricoles durables et résilientes ;
  • Structurer les filières alimentaires durables locales nécessaires à l’approvisionnement des restaurants collectifs.

8/Le pouvoir de vivre dans un logement confortable et économe en énergie

La Région a la compétence pour promouvoir le soutien à l'accès au logement, à l'amélioration de l'habitat, aux actions liées à la rénovation énergétique, au logement des jeunes, à la politique foncière, etc. Elle assure principalement un rôle de financement. Agir pour le pouvoir de vivre dans un logement confortable et économe en énergie c'est notamment :

  • Développer le tiers financement ;
  • Cibler des opérations ou des programmes d’accompagnement à la rénovation énergétique performante des logements sociaux et privés de financement.

9/Le pouvoir de se soigner et d’être accompagné

L’accès aux soins reste aujourd’hui très inégal en fonction de son lieu d’habitation ou de sa situation sociale. Les régions sont chargées de financer des opérations programmées dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et de la formation dans le secteur social et médico-social. Agir pour le pouvoir de se soigner c'est notamment :

  • Développer l’offre de soins dans les zones de déserts médicaux, ainsi que les possibilités d'accueil et d'accompagnement des personnes fragiles et/ou vulnérables ;
  • Mettre en place une stratégie ambitieuse de formation initiale et continue pour répondre à l'urgence du manque de professionnels médico-sociaux, sociaux et sanitaires.

10/Le pouvoir de vivre des associations

Dans le contexte actuel, le risque est grand de voir de nombreux bénévoles se décourager face aux difficultés annoncées pour la reprise des activités à la rentrée. Et pourtant, jamais le rôle des associations n’aura été aussi indispensable que dans la période ! Agir pour le pouvoir de vivre des associations c’est notamment :

  • Structurer l’accompagnement des associations à travers un renforcement du soutien aux têtes de réseaux associatives régionales ;
  • Harmoniser les outils relatifs aux subventions octroyées aux associations à travers la mise en place du dossier unique de subvention afin de faciliter l’accès aux aides financières.

11/Le pouvoir de participer aux politiques publiques

Pour construire sur le long terme des politiques écologiques et sociales efficaces, la participation à la construction et à l’évaluation des politiques publiques de tous est nécessaire : institutions, acteurs économiques et sociaux, société civile organisée, citoyens de tous milieux. Agir pour le pouvoir de participer aux politiques publiques c'est :

  • Associer les citoyens (y compris les personnes en situation d’exclusion et les plus éloignées des institutions) non seulement à l’élaboration, mais aussi à la mise en oeuvre et à l’évaluation des projets, en portant une attention particulière à leurs impacts sur les conditions de vie des 10 % les plus pauvres ;
  • Assurer la formation des citoyens et des acteurs sollicités pour la consultation par des experts représentatifs.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Pour donner à chacun le pouvoir de vivre : l'urgence d'un pacte social et écologique
Déconfinement : Les 15 mesures écologiques et sociales indispensables pour le Pacte du pouvoir de vivre
Élections municipales : les 10 mesures écologiques et sociales pour donner à chacun le pouvoir de vivre