Actualités

Rejet du CETA : Une victoire pour la démocratie, une chance pour l’Europe

Publié le 24 octobre 2016 , mis à jour le 09 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

La Fondation Nicolas Hulot salue le courage de la Wallonie qui s’est faite le porte voix d’une grande partie de la société civile européenne. Le CETA ne pourra pas être adopté sans renégocier le texte de l’accord. C’est une victoire pour la démocratie. En Belgique les parlements ont du être consultés avant la signature du CETA, ce qui a permis un large débat. Si un exercice similaire avait été mené en France, il aurait abouti au même résultat. La récente mobilisation des parlementaires français en est la preuve. C’est aussi une chance pour l’Europe de repartir du bon pied. Vers une Europe plus transparente, plus cohérente qui affirme son leadership social, environnemental et climatique ! Le commerce est un outil qui doit être mis au service de nos ambitions et non aller à l’encontre. Pour la Fondation Nicolas Hulot, il est maintenant évident que ni le CETA ni aucun accord commercial de « nouvelle génération » ne peuvent être conclu, dans l’ombre, sans intégrer les enjeux du 21ème siècle.

 

CETA-Paul Magnette

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Faire un moratoire sur les accords de commerce européens tant qu'ils ne sont pas compatibles avec nos objectifs climatiques
Etude d'impact du CETA : lacunes, hypothèses irréalistes et impacts négatifs...
CETA, TAFTA, JEFTA : ces accords commerciaux de nouvelle génération qui posent problème