Communiqué de presse

Stéphanie Clément-Grandcourt succède à Cécile Ostria à la direction générale de la Fondation Nicolas Hulot

Publié le 28 juin 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Après 29 ans passés à la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, dont près de 20 ans en qualité de directrice générale, Cécile Ostria, a le plaisir de transmettre le flambeau à Stéphanie Clément-Grandcourt, directrice du développement de la Fondation TARA Océan depuis 2017. Une succession qui intervient à un moment charnière alors que la FNH fête ses 30 ans d’actions cette année.

Nicolas Hulot, président d’honneur, Alain Grandjean, président et toute l’équipe de la Fondation se réjouissent d’accueillir Stéphanie pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire de la FNH. Chacun et chacune rend également hommage à Cécile Ostria pour son engagement et sa mobilisation durant toutes ces années.

Rejoindre la FNH en qualité de directrice générale, une responsabilité que j’assumerai avec passion.

Stéphanie Clément-Grandcourt

Après une formation en école de commerce et un parcours dans le marketing alimentaire et les médias, Stéphanie Clément-Grandcourt a cofondé et codirigé durant 10 ans une agence d’édition et de production de contenus éditoriaux. Portée par un intérêt pour la recherche scientifique et la philanthropie, elle rejoint la Fondation pour la Recherche Médicale en 2011, à la tête du département Philanthropie et Partenariats. En 2017, elle prend la direction du développement des ressources de la Fondation TARA.

En 2021, elle postule au poste que Cécile Ostria souhaite transmettre après une riche carrière passée à la FNH : "Succéder à Cécile est un honneur et une grande responsabilité. Je suis heureuse et honorée de poursuivre le chemin qu’elle a tracé et de contribuer à écrire, avec Nicolas, Alain et toute l’équipe, une nouvelle page de l’histoire de la Fondation."

Alain Grandjean, Président de la FNH souligne « le parcours, l’expérience et les qualités humaines de Stéphanie seront essentielles à la poursuite de l’activité de la Fondation ».

Cécile Ostria, pilier de la FNH depuis 29 ans

« Souvent dans l’ombre avec sérénité, bienveillance et rigueur, Cécile Ostria a piloté depuis presque 20 ans la Fondation et sa mission. Si notre ONG a pu jouer un rôle certain dans la transition écologique et sociale, sa constance et son engagement absolu y sont pour beaucoup.»… C’est en ces mots que Nicolas Hulot résume l’apport de celle qui a été à ses côtés depuis les débuts de la Fondation.

Loin de quitter définitivement la FNH, Cécile Ostria vient d’en être nommée l’une de ses représentantes au Conseil économique, social et environnemental.

Passionnée par la biodiversité, titulaire d’un doctorat de biologie végétale (spécialité botanique tropicale), Cécile Ostria entre à la FNH en 1992 comme conseillère scientifique et responsable éditoriale, en charge de « Ma planète ça me regarde », lettre trimestrielle d'information sur les activités de la Fondation, et à partir de 1994 de « Repères pour l'environnement », bulletin bimestriel à l'attention des éducateurs. Petit à petit, avec le souci de s'appuyer sur le savoir et la rigueur scientifique, Cécile Ostria insuffle ses idées et sa vision de la sensibilisation et de l'éducation à l'environnement, pour dynamiser les programmes et les actions de communication de la Fondation. En 1997, elle crée « Ma planète, repères pour l'environnement », une revue thématique de vulgarisation des enjeux écologiques et climatiques, diffusée sur abonnement à plus de 100 000 exemplaires entre 1997 et 1999. Elle participe également à la conception de la première campagne de mobilisation citoyenne de la Fondation « La mer n'est pas une poubelle » et en 2000 à la création du Comité de Veille Écologique, dont elle assure l'animation.
En 2002, après 10 ans de collaboration, nourri par une confiance et un profond respect mutuel, Nicolas Hulot lui confie la direction générale de sa Fondation. Celle-ci prend alors un nouvel essor, osant davantage pour interpeller un plus large public et déployer l’activité de plaidoyer et de prospective afin d’investir le champ des politiques publiques.

Retour sur 30 ans de mobilisation de la FNH

8min

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

"J’agis pour la nature”, la réponse citoyenne à la sauvegarde de la biodiversité
Paquet climat : 3 mesures pour ne pas rater d’avance la présidence française de l’UE
Climat : l’État condamné à agir avant avril 2022