Projets soutenus

Un projet d’agriculture urbaine pour mobiliser les jeunes

Publié le 29 septembre 2021 , mis à jour le 30 septembre 2021

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

L’agriculture urbaine dans les quartiers prioritaires comme pont solidaire entre l’écologie et le social, c’est l’objectif du projet 4 saisons créé par Moussa et Mathilde, deux jeunes lauréats du programme Génération Climat. Grâce à leur action, ils mobilisent les jeunes de Bagnolet éloignés des questions environnementales autour d’un projet inclusif et participent à la sauvegarde de la biodiversité par l’aménagement et la valorisation d’espaces verts délaissés.

Le projet 4 saisons : un projet d’agro-écologie participative à Bagnolet

C’est dans une zone recouvrant l’autoroute A3, laissée à l’abandon depuis une dizaine d’années et mise à disposition par la ville de Bagnolet que le jardin du projet 4 saisons a été installé. Deux hectares foncier reliant le quartier des Malassis de Bagnolet à celui de la Noue à Montreuil, sur lesquels avait été en partie aménagé un jardin des cinq continents dont il ne restait plus que le nom !

En collaboration avec YA+K, un collectif de jeunes et innovants architectes/menuisiers, et avec le paysagiste jardinier de l’association Serres volantes, le projet avance pour atteindre son objectif : relier entre eux les thèmes de l’alimentation locale et de développement durable, la culture urbaine et l’inclusion sociale par le biais de chantiers participatifs sur le terrain avec les jeunes du quartier. Le tout dans un espace résolument ouvert à tous et récréatif pour se retrouver, jouer et se détendre. L’AJDB (Association des jeunes pour le Développement à Bagnolet) apporte à ce projet son expérience et une précieuse aide technique en mettant à sa disposition des locaux, des moyens pour communiquer et des bénévoles pour la création d’espaces dédiés au jardinage, au maraîchage et à l’organisation de diverses animations autour de l’environnement.

Une agriculture qui tend vers l'agroécologie

C’est avec l’idée de mettre les jeunes au cœur du défi du changement climatique qu’il leur est proposé de participer à ce projet. C'est notamment à travers l'invitation d'intervenants et l'exploration des pratiques agro-écologiques appliquées au maraîchage et au jardinage que le projet s'inscrit dans un modèle de développement durable : en respectant les sols, en excluant l’usage d’intrants chimiques (pesticides, engrais de synthèse), en rationalisant l’usage de l’eau grâce à des systèmes de récupération tout en optimisant les aménagements et en échelonnant les cultures au fil des saisons.

Une vision partagée de l’environnement comme vecteur de lien humain

Dans le cadre d’un programme de sensibilisation et d’actions collectives qui sont autant de prétextes à se réunir, à échanger et à partager des connaissances qu’à tisser des liens humains, l’AJDB organise ponctuellement des actions coups de poings pour interpeller les habitants sur leur capacité à améliorer leur cadre de vie. Exemple : « mon quartier propre », une opération de nettoyage du quartier qui permet de se familiariser aux gestes simples pour inciter à se les approprier dans la durée, ou encore la réalisation et la diffusion de courts métrages sur les réseaux sociaux de l’association mettant en scène de manière ludique et informative des situations du quotidien dans lesquelles chacun peut se reconnaître et apporter une réponse en adoptant un comportement d’éco-citoyen responsable. 

Des emplois à la clé

Si la responsable du projet les” 4 saisons” coordonne l’ensemble du projet, sa réalisation nécessite non seulement du personnel pour encadrer les animations pédagogiques, mais aussi pour mener à bien diverses missions :  stratégie de développement, aménagement des infrastructures, organisation du site en zone potagère -  dont l’étude des sols pour déterminer le potentiel agronomique et décider des méthodes de cultures -, re-végétalisation du parc et acquisition ou récupération de mobilier urbain pour la création d’espaces partagés; d’où plusieurs postes à pourvoir et la recherche active d’un encadrant technique pour accompagner le personnel en insertion.
 
En effet, un Atelier Chantier d'Insertion permettra prochainement d'embaucher et de missionner cinq personnes éloignées de l'emploi pour développer des savoirs et compétences dans la gestion écologique d'espaces verts, ainsi que dans l'aménagement de jardins nourriciers pour les habitants du quartier.

Un projet soutenu par notre programme Génération Climat

Notre programme soutient la jeunesse engagée. Si vous souhaitez mettre en œuvre un projet qui lie climat et solidarité, postulez à l’appel à projets jusqu’au 18 octobre minuit.

Jusqu’à 10 000€ pour financer son projet pour le climat et la solidarité !

Crédit photos : AJDB

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Une ressourcerie végétale qui sème l’espoir
Sur la côte basque, on redonne une seconde vie aux déchets plastiques
Permacooltour : 10 jeunes font un tour de France des écolieux inspirés de la permaculture