Projets soutenus

Une mare pédagogique au coeur de Sellières

Publié le 23 septembre 2020 , mis à jour le 17 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

Un nouveau projet pour le groupe Coin nature 

L’action se déroule à Sellières, dans le Jura, où le CPIE Bresse du Jura a initié en 2017 une dynamique de « Coin nature ». Un groupe d’habitants volontaires a été constitué dans l’objectif de se réapproprier les espaces publics du village, aménager des lieux favorables au lien social, tout en préservant la biodiversité. Ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai : des petits carrés de potagers, un salon de jardin en palettes de récupération et un composteur collectif avaient déjà été créés. En 2018, ils se sont lancés dans un nouveau projet : la réalisation d’une mare pédagogique.

© CPIE Besse du Jura - Mise en place de la terre argileuse.

© CPIE Besse du Jura - Mise en place de la terre argileuse.

Une mare attrayante pour la biodiversité 

Le projet s’est concrétisé lors de deux chantiers le 13 octobre et le 29 novembre, et a réuni plusieurs acteurs : le CPIE, la mairie de Sellières, les habitants volontaires et les étudiants d’un établissement d’enseignement agricole. La mare a été réalisée sur un aménagement préexistant composé d'un « réservoir » d’eau enterrée en béton qui collectait une source et évacuait le trop-plein dans la rivière. Dans un premier temps, les volontaires ont creusé et profilé les berges autour du réservoir afin d’agrandir la surface du futur point d'eau. Ensuite, pour faciliter l’installation de nouvelles espèces dans la mare, des végétaux aquatiques ont été plantés. Mais ils ne se sont pas arrêtés là ! Pour favoriser la biodiversité, ils ont aussi aménagé des micro-milieux annexes sur le site : un petit muret de pierres a été mis en place ainsi qu’un tas de bois.

© CPIE Besse du Jura - Plantation des végétaux.

© CPIE Besse du Jura - Plantation des végétaux.

Résultats

Au total, 25 personnes ont participé aux chantiers et ont créé 25 m² d’eau et végétaux, une vraie mare naturelle ! Trois nouveaux micro-habitats ont été construits pour favoriser l'installation de la faune. Les bénévoles prévoient de mettre en place un entretien régulier de la mare ainsi que des mini-formations sur l’écosystème des mares et sur les aménagements autour. L'association prévoit la création d’un quatrième habitat favorable à l’implantation de nouvelles espèces : une haie sauvage.

© CPIE Besse du Jura - Fin du chantier.

© CPIE Besse du Jura - Fin du chantier.

Témoignages des participants :

« C’est un beau projet, qui a du sens pour le village et qui vient s’inscrire dans une dynamique globale. » (Catherine, habitante du village)

« Je n’ai pas l’habitude de travailler sur des chantiers où on travaille sur la faune et la flore sauvage. J’ai appris pas mal de choses. » (Théo, étudiant en lycée agricole)

« C'était un plaisir de participer au chantier. J'en ai appris un peu plus sur les plantes herbacées et vivaces des marais et des étangs » (Angelo, bénévole venu de loin pour participer au chantier)

« C’est super. Au printemps prochain, nous irons faire des activités près de la mare avec certaines classes. Pour observer par exemple la colonisation  progressive de l’espace par les animaux et les plantes » (David, directeur de l’école de Sellières)

Prime J'agis

Cette action a été primée « J’agis pour la nature », bravo à eux

Pour avoir plus d'informations, n'hésitez pas à aller sur leur site pour notamment découvrir d'autres projets et actions d’éducation à l’environnement pour le grand public.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

La permaculture pour accompagner la transition agro-écologique au Sénégal
Des jeunes expérimentent un mode de vie plus résilient dans un moulin du Loir-et-Cher
Tout savoir sur le plastique avec M. & Mme Recyclage