Publications

Utiliser la création monétaire pour financer un plan d'investissement européen massif dans la transition écologique et sociale

Publié le 31 mai 2016 , mis à jour le 19 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme avait rejoint en mai dernier la campagne « Quantitative easing pour le peuple ». Pour nous, il est nécéssaire d’utiliser la création monétaire afin de financer un grand plan d’investissement au niveau européen.

En 2015, la Banque Centrale Européenne démarrait son programme de ‘quantitative easing’ ou « assouplissement monétaire » : plus de 900 milliards d'euros ont ainsi été injectés sur les marchés financiers dans le but de relancer l'économie de la zone euro et d’écarter le risque de déflation. Ce programme s'est avéré inefficace pour transmettre cet argent aux acteurs économiques (Etat, ménages, entreprises). La Fondation Nicolas Hulot appelle les dirigeants de l'UE à innover en adoptant l'approche d'un "quantitative easing pour le Peuple." Il s'agirait de flécher la création monétaire de la BCE vers l'économie réelle au lieu de passer par l'intermédiaire des marchés financiers. Cet argent doit permettre en particulier de financer un plan ambitieux d'investissement dans la transition écologique et sociale de notre économie.

Téléchargez le document de proposition de la Fondation Nicolas Hulot

Consultez le manifeste «Quantitative easing pour le peuple»

Soutenez la campagne

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

Pour une économie plus résiliente et durable
390 milliards pour relancer l’Europe : un montant historique mais tout reste à faire…