Publications

Vers une sortie de crises ? Nos axes clés pour une transition économique, écologique et sociale

Publié le 16 juillet 2015 , mis à jour le 26 novembre 2020

Restez informés

Chaque mois, nous vous donnons les clés pour comprendre le monde qui nous entoure et agir, chacun à son niveau

En ce début de siècle, l'humanité bat aussi tous les records de dégradation de l'environnement : record d’érosion de la biodiversité, record de consommation des ressources naturelles, record d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde en 2010, augmentation record du prix du pétrole à des niveaux inimaginables il y a quelques années...

Vers une sortie de crises ? Nos axes clés pour une transition économique, écologique et sociale

Télécharger la publication (format pdf - 3 Mo)

Remettre l’écologie au cœur des débats politiques

La succession de sommets de crises, de plans de rigueur, de réformes présentées comme structurelles et indispensables laisse une impression étrange d'inéluctable, comme si nous n'avions plus le choix. Tout cela nous est présenté comme si seul un sentier rigoureux et étroit, imposant la réduction des dépenses d'investissement, la contraction des prestations sociales et la hausse généralisée de la fiscalité (en un mot la remise en cause du pacte de solidarité) nous conduirait vers des temps meilleurs. Les grands choix nous échappent. La voix des indignés, et toutes celles de ceux qui contestent ces orientations sont généralement ignorées par des décideurs, plus à l'écoute du pouls des marchés financiers que des citoyens.


La crise écologique a disparu des radars politiques. Pourtant, les enjeux écologiques conditionnent l’ensemble des enjeux économiques et de solidarité. Sans une préservation des ressources naturelles, et un partage plus équitable de celles-ci, nous ne sortirons pas par le haut du carrefour complexe de crises dans lequel nous nous trouvons. Un autre modèle est à inventer. Dans cette période inquiétante de notre histoire, où les inégalités se creusent et où la misère se développe en Europe, il est plus que temps de reprendre notre destin en main. Il nous faut ouvrir un nouveau chapitre de l'évolution humaine, donner enfin corps aux notions d'éthique et de solidarité que nous avons progressivement mises de côté au XXe siècle. Il faut en finir avec les corrections à la marge qui dénaturent le projet écologiste.

L'article vous a été utile pour mieux comprendre cette actualité ?

Pour approfondir le sujet

La force du dialogue
Mondialisation : comment protéger l’environnement et les agriculteurs ?
10 ans pour rallier biodiversité, agriculture et économie